Bon niveau requis, inspiré de Reborn.
 

Partagez | 











 

 Approche, je vais pas te mordre *smile* [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Approche, je vais pas te mordre *smile* [en cours]   Ven 23 Sep - 10:57

Minako Nadeshiko
Estraneo



« Même si je suis un ange déchu, pris entre la lumière et les ténèbres, j'avance et s'est tout... »

» Each human is unique in his personality




■ Nom - Nadeshiko
■ Prénom - Minako
■ Âge - 18 ans
■ Pays d'origine - Japon
■ Orientation sexuelle - Hétéro
■ Occupation -
Mafieuse - Ancien cobaye expérimental des Estraneo
■ Surnom- Tsukiyomi (Nom de Code), Mimi (pour les intimes xD)

■ Nationalité - Japonaise
■ Famille - Estraneo
■ Rang spécifique - Gardienne de la Tempête
■ Expression/phrase fétiche : - Tss. / Hm. / Nyah ? / Tu veux goûter à la mort ?
■ Autre - Elle possède un tatouage sur son poignet gauche que des scientifiques des Estraneo lui ont fait mettre pour pouvoir l'identifier facilement, quand elle était encore un de leurs cobayes.
Spoiler:
 
« Ne te fies pas à mon apparence, je ne suis pas celle ce que je semble être... »



»Flamme, Box, Armes



Flamme -
La flamme de Minako est celle de la Tempête, qui l'enveloppe d'un très épais aura rouge quand sa frustration et sa rage ont atteint un certain niveau.
Anneau -


Armes -
Bien que cela paraisse étonnant, vu le passé de Minako que vous verrez plus en bas, elle a choisit le Katana comme arme principale.

Objet qui ne le quitte pas -Autre que sa bague à flamme et ses boîtes (arme, animal et rangement), elle traîne toujours son mp3 avec elle.


Boîte Arme-
Samurai Del Tempesta
D'une longueur de 72 cm, ce Katana est son principal allié dans les combats, se battant au corps à corps avec contre ses ennemis. La lame de ce dernier est compatible avec la flamme de la Tempête (très pratique pour provoquer des attaques très dangereuses).

Boîte Animal-
Ashura, le guépard de la Tempête
Cette femelle guépard adulte, étant considéré comme l'animal terrestre le plus rapide au monde, avec une vitesse pouvant atteindre les 110 km/h, mesure 80.5 cm de hauteur au garrot, 1,40 m de long auxquels s'ajoutent 76 cm de queue et pèse dans les 38 kg. Taillée pour la course, Ashura a une allure svelte et fine, avec de longues pattes fines aux griffes non entièrement rétractile et des canines peu développées, ces derniers détails indéniables pour la course favorise le passage de l'air. Une petite tête et un museau court, des yeux placés haut et bien déterminés, soulignés par une ligne noire ressemblant à une larme qui court de la naissance de chaque œil jusqu'à la bouche, des oreilles sont petites et rondes sont ses principales caractéristiques physiques.

La fourrure est parsemée de taches noires, rondes ou ovales, mesurant de deux à quatre centimètres de diamètre. Seul le blanc de la gorge et de l'abdomen est exempt de taches. La couleur de base de ses parties supérieures s'étend du fauve au beige pâle ou au blanc grisâtre, les parties inférieures de la robe étant plus pâles, souvent blanches. La fourrure est épaisse avec des poils légèrement plus longs sur la nuque qu'ailleurs. Le dernier tiers de la queue est couronné de quatre à six anneaux noirs et possède à son extrémité une épaisse touffe blanche.

Lorsque Minako lui fournit des flammes de la Tempête, ses dernières se retrouvent automatiquement sur sa queue (pour propager ses flammes sur les ennemis et le terrain), sur les pattes, les griffes et un peu sur les dents (pour augmenter non pas sa vitesse, mais bien son endurance à la course et pour contre-attaquer aussi). Elle sert souvent à détourner l'attention des ennemis, à les piéger quand le besoin se fait ressentir et à se débarrasser de nombreux adversaires à la fois en peu de temps avec la flamme sur sa queue.

Boîte Rangement-
Boîte à surprises objets
Comme son nom l'indique, cette boîte sert à ranger un grand nombre d'objets plus variés les uns que les autres. Du kit de soins en passant par des vêtements de rechanges, on trouve un peu de tout dans cette boîte. La plupart des objets qu'on y trouve sont des effets personnels de Minako (c'est d'ailleurs pour ça qu'elle le traîne partout où elle va).


» Open the doors of your mind.



« Derrière toute belle âme blanche, se cache une facette sombre et noire... »
Alors, que dire sur la personnalité sur notre demoiselle argentée ? On pourrait résumer cela en deux mots; mystère et imprévisibilité. On ne sait jamais à quoi s'attendre avec elle et c'est pareil pour tout le reste, on ne sait jamais comment elle va réagir ni ce qu'elle pense vraiment. Bien qu'elle soit franche et ouverte, elle ne livrera à personne le secret de sa vie ni ses pensées les plus intimes. Ceux et celles qui essayeront de le découvrir peuvent faire une croix sur elle. À la voir, on ne se douterait pas de la force ardente qui sommeille en elle. Elle donne l'impression d'être paisible. Elle est la maîtrise de soi en personne. Elle reste impassible quand bien des personnes ont depuis longtemps perdu la tête. Elle observe et de fait d'abord une opinion. Ensuite, elle peut faire preuve de violence inouïe. D'où là son talent premier; elle est capable de jouer la comédie pour se tirer de bien des situations (on ne sait jamais quand elle joue vraiment la comédie). Elle se jetterait au feu pour un ami. Celui ou celle qui lui fait confiance méritera la sienne en retour. Mais la personne qui lui a joué un mauvais tour le lui paiera tôt ou tard.

Elle déteste qu'on lui donne des ordres, mais elle se contente de les exécuter quand même, au risque d'un manque d'obéissance. De toute manière, elle les finirait jusqu'au bout, sinon elle risquerait de s'en vouloir pour le restant de ses jours. Elle ne se laisse jamais abattre sans résistance. Elle aime lutter. Une défaite est pour elle inacceptable. Tôt ou tard, il lui faut sa revanche. Elle résiste avec énergie à ses ennemis présumés et aux situations lui sont défavorables. Tant qu'on ne la déçoit pas, elle reste une attachante partenaire qui ne manque pas de cœur. La lâcheté ne fait pas partie non plus de ses habitudes. Ceux qui ont croisé son chemin, et qui l’ont un peu trop harcelé, se sont ramassés à l’hôpital pendant un bon moment. Donc, je vous déconseille de la provoquer, ni la chercher, elle peut se montrer détestable quand elle le veut !

Elle est le genre de personne à être joyeuse, sociable, souriante, généreuse, sensible, douce, gentille et qui se soucie de ses compagnons, toujours prête à aider les autres, agréable de compagnie, toujours prête à aider ceux qui en ont besoin. Lorsque vient le temps d'être sérieux, elle sait le faire sans aucun problème. Elle peut se révéler être une personne de premier choix en cas de problèmes pour aider ses compagnons. Elle est philosophe, mature, empathique, sympathique et possède une bon jugement. Elle a une légère tendance à se laisser emporter par ses émotions.

Malgré ces belles qualités, elle possède un très mauvais caractère, une grande timidité et une confiance plus ou basse. Minako est plus du genre à être très émotive, angoissée, pensive et rêveuse et préférant en fait être seule parfois. Donc, vous comprenez qu'il lui est très difficile de parler quand il s'agit d'elle-même, parce que presque à tous les coups sa gorge se met à se serrer et s'est pourquoi elle n'arrive pas à parler, tellement que ça lui fait mal. Au niveau de l'amour, elle cherche le vrai, le seul et l'unique. Elle cherche son âme sœur, depuis longtemps. Et il lui arrive parfois de tomber amoureuse de n’importe qui, trop rapidement. Mais ça finit toujours par passer. La grande particularité de notre demoiselle, c'est qu'elle rougit facilement des joues et ce, peu importe la raison, la situation ou même la personne qui la mette ainsi.

Pour ce qui en est de ses goûts, elle aime les sucreries, écouter de la musique, lire, se reposer tranquillement, regarder les nuages, le jour, et les étoiles, la nuit, et adore les animaux (en particulier les félins et les canidés). Par contre, elle n'aime pas les pervers, sa faiblesse en elle, les faibles, les gamins, les immatures, les crétins, les gens ignorants qui jugent sans prendre le temps de connaître, se faire déranger, se faire draguer ou complimenter par quelqu'un, se faire dire ce qu'elle doit faire et perdre son temps pour rien. Le seul moyen de la déstabiliser, c'est d'essayer de la draguer, (si cela arrive, elle devient toute rouge tomate et finit toujours par s'évanouir, quand la honte a atteint un point critique).


» And the ugly duckling became a majestic swan...



« Sur mon corps et dans mon âme, les marques de mon histoire noire... »

Chapitre 1 - Une vie avant l'autre

Ce qui est bien dommage s'est qu'elle ne se rappelle plus du tout de ce qui s'était passé, avant son réveil dans cette chambre aux couleurs affreuses et répugnantes que les filles aiment d'habitude, à son jeune âge. Pourquoi ? Parce qu'aussi étrange que cela puisse paraître, elle a perdu la mémoire, et ne se souvient uniquement de comment elle s'appelait: Minako Nadeshiko. Pourtant, il y fut un temps encore où elle souriait, riait et s'amusait avec les autres enfants de son âge et avec tout ceux et celles qui lui étaient proches...

Minako a vu le jour en venant au monde lors du douzième jour du onzième mois, au Japon, dans la ville tranquille de Namimori. L'accouchement avait été très difficile pour sa mère qui avait failli perdre le combat en la mettant au monde. Heureusement, sa bonne santé l'avait grandement aidé à résister et à surmonter la douleur. Quand il la prit dans ses bras, son père disait que déjà elle ressemblait beaucoup à sa mère et que cela serait sûrement encore le cas en grandissant. C'était bien vrai. Comme il l'avait dit, notre demoiselle se mit à ressembler de plus en plus à sa maman en grandissant. Durant les premières vraies années de sa vie, elle était comme toutes les autres filles. Quand elle eut l'âge de fréquenter l'école primaire, cela ne prit pas bien longtemps pour s'intègre aux autres. Joyeuse, souriante, gentille et sociable, c'était un un vrai petit ange, selon les dires de ses professeurs et de ses parents. Ils savaient que jamais elle ne ferait de mal à une mouche. S'ils voyaient celle qu'elle est aujourd'hui, ils n'oseraient jamais y croire. Jamais. Enfin qu'importe, poursuivons. Même si elle avait beaucoup d'amies là-bas, son meilleur ami était un jeune garçon du nom d'Akimitsu, qu'elle appelait affectueusement Aki-kun – ou Onii-san.

Il était dans la même classe qu'elle. Ils étaient devenus amis lors d'une partie de cache-cache, ayant tous les deux choisis la même cachette. Depuis, ils ne se sont plus quitté d'une semelle. Ils passaient beaucoup de temps ensemble et semblaient même inséparables. Ils adoraient taquiner les professeurs et le personnel de l'école dans leurs travaux et jouer à toutes sortes de jeux, mais ce qu'ils aimaient faire le plus, c'était de lire des livres ensembles, pendant les récréations. Accotés sur le tronc d'un arbre, les deux enfants lisaient tranquillement un gros livre, alors que les autres enfants jouaient, leurs mains se touchant de temps en temps, sans faire exprès. Mignon pas vrai ? Un jour, elle lui a murmuré tendrement à l'oreille;

- Je t'aime, Aki-kun.

Il semblait bien surpris d'entendre cela venant d'elle et il répondit que lui aussi il l'aimait et qu'il était très content de l'avoir comme meilleure amie. Il n'avait pas compris qu'elle était en train de lui avouer ses sentiments, mais elle fit mine de rien tout simplement. Ils firent donc la promesse de rester amis pour toujours, quoi qu'il arrive. Une promesse d'enfance, leur petit secret quoi Pour cela, ils donnèrent l'un à l'autre un objet qui leur appartenait afin de se rappeler de cette promesse. La jeune bleutée lui avait donné une petite croix d'argent sur une chaîne. Cet objet avait appartenu à sa grand-mère, auparavant et elle l'avait donné à sa fille, avant de mourir. La mère de Minako n'avait jamais pût se résigner à le mette et s'est pour ça qu'elle le lui a donné. Elle trouvait que s'était l'objet idéal pour qu'il se souvienne de leur promesse. Quant à au garçon, il lui avait donné un médaillon d'argent en forme de cœur, toute en pierre blanche et lisse des deux côtés. Ainsi ils scellèrent leur promesse d'amitié pour de bon.

Malheureusement, quelques temps plus tard, ce dernier dû partir pour une raison quelconque. Quand elle a appris la nouvelle, la jeune bleutée s'était effondrée en larmes, dans l'instant. Elle ne l'acceptait pas. Ils avaient promis de rester amis pour toujours, mais le voilà qui part sans même laisser un mot. Ce départ soudain lui sérieusement brisé le cœur, mais elle gardait espoir qu'elle pourrait revoir Aki, un beau jour. Elle l'attendrait, peu importe le temps que ça prendra, s'était-elle promise. Qui aurait crût que ce cher petit ange serait devenu, plus tard, un véritable démon ? Personne, sans doutes. Surtout si en croit tout ceux qui l'ont connu, avant qu'elle ne perde la mémoire. Quelques années plus tard, un tragique événement vint bouleverser sa petite vie, vers ses huit ans.

Chapitre 2 - Derniers fragments

Un soir, elle rentrait chez elle comme si de rien n'était, comme l'habitude. Il faisait nuit et dans le ciel, on pouvait voir les étoiles briller de mille feux, dans cette nuit noire. En arrivant à l'intérieur, elle s'est installé à table avec sa mère et son père pour le souper. Tout allait bien et rien ne venait gâcher l'ambiance, jusqu'à ce qu'une grosse dispute finisse par éclater entre Minako et ses parents. Ils étaient en train de parler de son avenir. Elle voulait artiste, mais ils protestaient parce qu'ils voulaient qu'elle devienne médecin ou bien avocate. En colère, elle quitta la table en leur criant ceci, avant de faire claquer la porte de sa chambre;

- C'est moi qui choisi mon avenir et pas vous ! Et d'ailleurs, je n'ai jamais demandé à venir au monde, moi !

La chambre de la fille était presque complètement plongé dans l'obscurité, étant donné que les rideaux de sa fenêtre étaient tirés et que cela laissait la lumière des éclairs traverser la fenêtre pour entrer dans la chambre et l'éclairer de tout leurs éclats. Alors qu'elle dormait, paisiblement, dans son lit, une sombre silhouette vint se dessiner dans la vitre de sa chambre. Celle-ci l'observait, dans un grand silence de mort, malgré les éclairs de l'orage et la pluie qui ne cessait de tomber. Bientôt, la silhouette disparue, tout aussi mystérieusement qu'elle était apparue.

C'est l'horrible cri de sa mère qui réveilla la jeune fille qui sursauta en rouvrant les yeux et s'assit sur le lit, se demandant ce qui se passait. Elle se leva, se dirigeant vers sa porte de chambre et ouvrit sa porte, brusquement, pour courir jusqu'au salon et observer la scène qui se passait. Un étrange personnage était entré dans la maison. Un grand homme habillé complètement de noir, son visage caché par un masque. Le corps décapité de son père adoptif sur le sol matriculé de sang, il se tourna vers la mère, un katana ensanglanté à la main, sous les yeux apeurés de la femme, qui regardait la scène, impuissante. S'arrêtant un instant, le meurtrier se tourna vers cette dernière et, se levant, il s'avança vers elle et lui trancha la tête, d'un seul coup rapide et vif. Une grande giclée de sang en sortit et vint atterrir un peu partout dans la pièce; sur les murs, le plafond, le plancher. L'image de ses parents décapités était resté gravée dans la tête de la jeune fille qui avait tout vu. Bientôt, le corps sans vie de sa mère s'écroula lourdement au sol.

La jeune fille était sans voix, traumatisée par cette horrible scène, sentant le sang encore tout chaud de sa mère sous ses pieds nus. Contemplant ce qu'il avait fait, le meurtrier sentit bientôt la présence de la demoiselle et tourna son regard vers celle-ci, qui n'osait plus bouger du tout. Paralysée et hypnotisée cet affreux carnage et l'étrange aura que le meurtrier dégageait, elle ne voulait plus du tout bouger le moindre des ses muscles. Soudain, la voix masculine plus ou moins grave du meurtrier vint jusqu'aux oreilles de notre demoiselle.

- Je ne voulais pas que tu vois ça... Et pour ça, je te demandes pardon. Cependant, sache que s'était pour ton bien.

Se dirigeant maintenant vers la sortie, l'étranger ajouta, avant de partir et de disparaître dans les ténèbres;

- Si jamais, tu as envie de te venger de moi... Essaie de devenir la plus forte possible. Accroche-toi à la vie, même au prix de ton honneur et de ta fierté. Et lorsque ce jour viendra enfin... Viens me trouver pour déverser ta vengeance sur moi...

Puis, une douleur dans la nuque se manifesta et ce fut les ténèbres total.

Chapitre 3 - Souffrance et colère

''Tout est sombre et obscure. On ne pouvait rien voir du tout. Il y régnait un froid glacial et intense. Ça en était insupportable pour n'importe qui. Aucun son ne se faisait entendre tout autour. Elle sentit sa tête lui apporter une certaine lourdeur et lui faisait atrocement mal. Avec difficulté, elle ouvrit les yeux et leva la tête vers l'horizon. Tout était devenu blanc, maintenant, autour d'elle. D'un blanc vraiment aveuglant. Tout ce qu'elle pouvait voir n'était rien d'autre, qu'un désert infinis blanc. Un désert blanc comme neige, sans fin.

Soudain, quelque chose aveugla encore plus la vision de la jeune fille. Elle finit par distinguer quelqu'un se trouvait à quelques mètres d'elle. C'était un jeune garçon. Un enfant de six ou sept ans, au moins. Elle n'arrivait pas à voir son visage. Mais elle savait que l'enfant était tournée vers elle. Sans qu'elle sache pourquoi, elle leva la main droite, en direction du jeune garçon.

- Onii-san... Aide-moi... Je t'en prie... Ne m'abandonne pas ici...

La voix de Minako était celle d'une petite fillette, apeurée par l'inconnu. Pourquoi l’appelait-elle le garçon ''Onii-san'' ? Avait-elle réellement un frère ? Ou était-ce seulement un mauvais rêve causé par son imagination. Elle n'en savait rien. Elle sentit, soudainement, une atroce douleur dans son corps. Elle n'arrivait plus à se lever. Et un goût... Un étrange goût était dans sa bouche. Un liquide tiède au goût... assez familier. C'est alors qu'elle comprit. Elle regarda le sol... qui était complètement couvert de sang. D'où venait ce sang rouge vif ? Était-ce le sien ? Possible... Mais comment le prouver ? Elle jeta, alors, un regard de pitié et vers le gamin. Mais celui-ci n'eut aucune réaction.

- Mais qu'est-ce que tu fais ? Allez viens, lui répondit-il en souriant en sa direction

Il se mit alors à courir vers l'horizon blanc, tout en gardant le sourire et en riant. La jeune fille, prise par la panique, sentit de chaudes et abondantes larmes couler le long de ses joues rosées.

- Où vas-tu, cria-t-elle avec le bras droit, toujours dans la même direction, Ne m'abandonne pas, s'il-te-plaît ! ONII-SAN !!!!!!!!

Un flash lumineux l'aveugla. Et puis.... plus rien.... avant de se réveiller dans un monde de cauchemar qu'est la réalité...


Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle avait la main droite, dans la même direction que dans ce ''rêve''. Elle était maintenant assise sur le fameux lit ou elle y était endormie, depuis quelques temps déjà. Des larmes coulaient toujours le long de ses joues.

- Où... où suis-je, se dit-elle en laissant tomber son bras droit sur le lit.

Elle se mit, alors, à examiner la pièce ou elle était. C'était une pièce tout simple qui contenait un lit, où elle était en ce moment, une lampe qui éclairait la pièce, un bureau de travail et pleins de trucs roses et colorées pour filles; des peluches, des poupées, des trucs supers mignons, et pleins d'autres encore. Son corps tout entier se mit à trembler. Cette couleur... il y en avait trop. Beaucoup trop. Un sentiment de profond dégoût s'empara d'elle. Tranquillement, elle se leva de son lit et chercha quelque chose dans toute la chambre. Elle n'aurait sût le décrire, mais elle le cherchait quand même. En fouillant dans les tiroirs du bureau qu'elle trouva une paire de ciseaux très tranchantes. Tremblante comme une feuille, elle prit la chose dans ses mains. C'était un peu lourd, mais pas assez pour qu'elle ne puisse pas l'utiliser. Tournant lentement son regard la pile de peluches, elle en prit un et se mit à le déchirer et à le découper en petits morceaux. Elle fit la même chose avec les autres peluches, dont aucun d'entre eux ne furent épargnés. À mesure que les secondes passaient, une étrange agressivité s'installa en elle et, avec ces ciseaux, elle s'attaqua à tout ce qui la dégoûtait; c'est-à-dire, ces petites choses mignonnes et colorées. Elle ne pouvait tout simplement pas les supporter. Tout simplement pas ! Elle ferma les rideaux, déchira tous les draps du lit ainsi que les vêtements qui étaient rangés ici, envoya au sol tout ce qui se trouvaient sur le bureau de travail d'un rapide et brutal geste du bras. Rien n'était épargné, absolument rien du tout.

Bientôt, il ne resta plus qu'un grand miroir de chambre. Minako regarda son reflet et fut dégoûtée par ce qu'elle voyait d'elle-même. Faible et fragile, comme la glace. Semblable à un cafard qu'on écrase avec son pied pour s'en débarrasser. Elle ne pourrait jamais accepter d'être aussi faible. Jamais.. Jamais. Jamais ! À cette instant, elle jeta un coup de poing brutal, en criant de rage, dans cette chose qui faisait ressortir cette même faiblesse et qui se fracassa en mille morceaux. Sa main saignait abondamment, mais elle ne versait pas la moindre larmes et semblait ne pas avoir d'expression de douleur dans le regard. Elle laissa son dos s'accoter sur le mur d'à côté et baissa le regard vers le sol. Peu après, Des personnes habillées en blanc entrèrent précipitamment dans la chambre. L'un d'entre d'eux la prit dans ses bras et l'amena à l'infirmerie pour la soigner. Une fois ceci fait, ils l'amenèrent dans une salle où d'autres enfants, garçons et filles de son âge, se trouvaient. Ils la laissèrent là, sous les yeux des autres bambins qui regardaient cette nouvelle venue parmi nous. Un long moment de silence passa et personne n'osait dire ou faire quoi que se soit.

C'était le silence total sur la vue des larmes qui coulaient du visage de Minako...

Chapitre 4 - Mort de l'innocence

Elle avait passé sa première nuit à verser des larmes en silence, dans un petit coin sombre de la pièce où elle se trouvait avec les autres enfants. Elle ne comprenait pas ce qu'il lui arrivait ni ce qu'elle devait faire maintenant. Sa première journée commença par un examen médical, dès son réveil. Ensuite, s'enchaîna toute une série de tests d'évaluation cognitif, physique et mental. Ne pouvant rien faire du tout, elle se laissa faire sans résister. Tous les cobayes qui arrivaient ici devaient suivre la même procédure. Ainsi, les scientifiques d'Estraneo pourraient avoir un bilan d'un individu pour savoir s'il le gardait ou s'il s'en débarrassait tout simplement. Ils ne gardaient que les meilleurs morceaux pour leurs expériences. Le but véritable de ses expériences était inconnu, mais apparemment chaque enfant subissait des expériences indépendamment différentes les unes que les autres. Ce n'est là qu'une simple retour de faits, mais il n'en reste que la vérité y est présente. Ils n'y avaient aucun scrupule ni honte, ni hésitation dans ce qu'ils faisaient. Ils semblaient être prêts à tout pour mener à bien leur projet et leurs expérimentations. Minako était prise au piège entre les mains de ces dangereux détraqués du scalpel. Pourtant, elle gardait quand même l'espoir, qu'un jour, elle retrouverait sa liberté et une vie normale. Sa liberté peut-être, mais pas une vie normale...

Le temps passait et les choses ne faisaient qu'empirer davantage. Depuis son arrivée en un tel endroit, elle ne connu que souffrance, peine et désespoir.

[En cours...]

Chapitre 5 - Renaissance

[En cours...]


Dernière édition par Minako Nadeshiko le Jeu 9 Fév - 3:53, édité 32 fois
Revenir en haut Aller en bas
■ Messages : 363
■ Date d'inscription : 04/04/2011

▬ RANKING BOOK
► Flamme: Nuage
► Arme(s): Tonfas
► Boite Animale:

MessageSujet: Re: Approche, je vais pas te mordre *smile* [en cours]   Sam 24 Sep - 9:20


Bonsoir et bienvenue sur le forum!
Une petite Estraneo, ça fait plaisir! Et puis pour le peu que j'ai lu, j'ai trouvé ton début de présentation vraiment agréable, et le caractère de ta miss m'a fait bien rire (ce n'était eut-être pas le but, remarque... 8D) (le coup de "tu m'drague => je tombe dans les pommes", ça m'a tué xD Ça donne envie de faire le test, rien que pour voir è_é)
Bref, j’attends la suite avec impatience!
En espérant que tu te plairas ici! ^w^

_________________
Semi-PNJ - Autres comptes : Ludlow Estraneo, Elliot Merill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Fondateur ♪
Coléreux

■ Messages : 390
■ Date d'inscription : 24/02/2010

▬ RANKING BOOK
► Flamme: Ciel
► Arme(s): X Gun
► Boite Animale: Bester/Ligre

MessageSujet: Re: Approche, je vais pas te mordre *smile* [en cours]   Jeu 8 Déc - 2:31

      Je me permet un petit tour parmi les fiches qui n'ont pas reçu de nouvelle depuis plus de 2 mois !


    Première & dernière relance, car le temps se fait long, & la fiche attendre. Ou en est-elle mademoiselle ? Êtes vous également toujours parmi nous ?

    En vous remerciant !

_________________
    • Kuzu.
    • Voooi ? Ça veut rien dire. Kuzu.
    Fonda' retraité, ne pas contacter !


    © Xanxus - K.H.R
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Approche, je vais pas te mordre *smile* [en cours]   Ven 9 Déc - 10:07

Oui oui, je suis toujours là x3

Il ne me reste que l'histoire à terminer et la partie Flamme, Box, Armes à terminer ^^'
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Fondateur ♪
Coléreux

■ Messages : 390
■ Date d'inscription : 24/02/2010

▬ RANKING BOOK
► Flamme: Ciel
► Arme(s): X Gun
► Boite Animale: Bester/Ligre

MessageSujet: Re: Approche, je vais pas te mordre *smile* [en cours]   Ven 9 Déc - 10:40

    Merci de votre réponse ^^
    Bon courage ^^

_________________
    • Kuzu.
    • Voooi ? Ça veut rien dire. Kuzu.
    Fonda' retraité, ne pas contacter !


    © Xanxus - K.H.R
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
■ Messages : 234
■ Date d'inscription : 14/11/2011

MessageSujet: Re: Approche, je vais pas te mordre *smile* [en cours]   Mer 28 Déc - 22:55

Bonjour, bonjour! ♫
Un petit passage en coup de vent, pour savoir si la fiche est toujours d'actualité? ^w^
Si c'est le cas, bon courage pour la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


|| Je t'observe ʕ •ᴥ•ʔ
■ Messages : 715
■ Date d'inscription : 04/07/2011
■ Age : 19
■ Localisation : Dans les fesses de Théodore.

▬ RANKING BOOK
► Flamme: Tempête
► Arme(s): Cannifs pliables
► Boite Animale: Un ours bruns

MessageSujet: Re: Approche, je vais pas te mordre *smile* [en cours]   Mer 8 Fév - 5:32

Toujours d'actu' ici ? Merci de nous prévenir pour que nous ne mettions pas une fiche aux archives pour rien. ♥

_________________
Gentil Théodore, mignon Théodore.:3

Parce que Mapa et moi, c'est une grande histoire.


Le ménage à cinq, c'est beau, c'est classe.


Car super L c'est plus que fort, c'est trop fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Approche, je vais pas te mordre *smile* [en cours]   Jeu 9 Fév - 3:25

Ne vous faites pas, je travaille encore dessus ^^

(j'ai des problèmes d'inspiration, ces derniers temps TT (non pas tapper xD))
Revenir en haut Aller en bas
avatar


| Devil’s Sister |
Sweet Heart
■ Messages : 318
■ Date d'inscription : 07/03/2011

MessageSujet: Re: Approche, je vais pas te mordre *smile* [en cours]   Jeu 9 Fév - 3:51

Depuis le temps que ta fiche est ici, il serait tout de même appréciable qu'elle soit rapidement terminée.

J'en profite pour soulever un petit détail aussi ; il faut être majeure pour prétendre à la place de gardienne. =)

Bon courage pour la suite !

_________________
Dc - Eve Chase || Livia C. Armanelli
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


|| Je t'observe ʕ •ᴥ•ʔ
■ Messages : 715
■ Date d'inscription : 04/07/2011
■ Age : 19
■ Localisation : Dans les fesses de Théodore.

▬ RANKING BOOK
► Flamme: Tempête
► Arme(s): Cannifs pliables
► Boite Animale: Un ours bruns

MessageSujet: Re: Approche, je vais pas te mordre *smile* [en cours]   Sam 24 Mar - 4:06

    De nouveau ici ?

_________________
Gentil Théodore, mignon Théodore.:3

Parce que Mapa et moi, c'est une grande histoire.


Le ménage à cinq, c'est beau, c'est classe.


Car super L c'est plus que fort, c'est trop fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Approche, je vais pas te mordre *smile* [en cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Approche, je vais pas te mordre *smile* [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari]
» L'opposition se prepare a faire mordre la poussiere a Preval
» Je vais finir vieille fille si ça continue XD
» J'vais te plumer, Pigeonne ! [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reborn Origins :: ► Amministrazione :: ● Passeports :: ● Cibles abattues ?!-