Bon niveau requis, inspiré de Reborn.
 

Partagez | 






 

 Une journée banale au quartier commercial [ Pv : Nelia Giglio Nero ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Une journée banale au quartier commercial [ Pv : Nelia Giglio Nero ]   Mar 15 Nov - 23:40

" Biiiiiiiiiiiiip ! Biiiiiiiiiiiiip ! Biiiiiiiiiiiiip ! "

Le réveil sonnât, Ladd ouvrit les yeux, regardât l'heure, 9 h00. Cela était encore de bonne heure, donc Ladd pris son temps pour se préparer, il se lavât, déjeunât et mit son habituel et indémodable smoking intégralement blanc. Pourquoi ? Cela lui allait tellement bien, de plus pour lui c'était un peu comme une marque de fabrique, un peu comme s'il n'avait pas ses habits, cela ne serait pas lui. La journée venait seulement démarrer et il ne savait déjà pas quoi faire, il fallait dire que Ladd venait seulement d'arriver à Namimori, il ne connaissait rien de cette ville qui recelait pourtant tant de secret, il ne connaissait rien du Japon a vrai dire, il était parti sur un coup de tête, comme il avait entendu parler des différentes familles qui s'y trouvaient et qui faisait partit des plus puissantes. Pour Ladd, ses mafieux de toutes ses différentes familles devaient être sans doute les personnes les plus amusantes à tuer pour lui qui adore prendre la vie de ceux qui se sentent en sécurité, qui se sentent supérieurs et intouchables par lui. Il en salivait d'avance, rien que d'y pensais cela l'excitait au plus haut point, comme un gamin à qui on aurait promis un jouet. Mais chaque chose en son temps, il pourrait tuer tout ce petit monde plus tard rien ne pressé, au contraire, dans un cadeau, une surprise ce qui le plus plaisir c'est l'attente et, pour Ladd, tuer l'autre. Il comptait bien négliger aucune des deux étapes, il était venu pour ce faire plaisir et c'est ce qu'il allait faire !

Donc revenons en a Ladd, il ne savait pas vraiment quoi faire, il s'ennuyait et il détestait s'ennuyer, pour lui cela était la pire chose qui pouvait lui arriver, il avait horreur de ne rien faire, il devait toujours faire quelque chose, bouger, se déplacer après tout ce n'est pas un hyperactif pour rien. Si certain arriver sans problème à rester chez eux à rien faire, cela était strictement impossible pour lui. Qu'allait-il donc faire ? Rien, seulement peut être se promener ? Non, cela n'était pas son genre, loin de là, il lui fallait faire quelque chose, n'importe quoi, mais quelque chose tant que cela l'occupé un peu.

Il sortit de son appartement, sans aucun but précis, se promenant a "l'aveuglette" il arrivât à ce qui semblait être le centre commercial, il y avait plein de monde et c'était le cas de le dire, le centre commercial était plutôt vide aujourd'hui, sans doute parce qu'il était encore tôt. Ladd préférait ça, il n'aimait pas quand il y avait plein de monde, cela le gênait alors que la c'était parfait ni trop, ni pas assez juste ce qu'il faut. Il arrivât de cette manière devant ce qu'il semblait être une salle de jeux, il entendit le bruit d'une drôle de machine, c'était un pachinko, et à ce qu'il comprit il fallait insérer des bille de métal que l'on acheté pour les glisser dans une machine dont le but est de les faire tomber sur des espèces de clou pour démarrer trois roues, comme les machines a sous américaine. L'esprit joueur de notre chère Ladd se réveillât, il eût tout suite envie d'essayer et c'est ce qu'il fit. Il prouvât sa majorité, et s'achetât donc un petit tas de bille pour pouvoir jouer. Il mit une bille puis une autre, cela ne fut que le début, car Ladd voulait gagner et il ne s'arrêterait qu'une fois cela fait, ou du moins c'est ce qu'il croyait.

- Fuck ! Fuck ! Fuck ! Fuck ! Fuck ! Fuck ! Fuck !

- Monsieur, calmez vous sinon nous serions obligé de vous faire partir.

Ladd eut un regard mauvais envers le vigile, qui était un Yakuza dit au passage. Tout ce que faisait cet homme énerver notre assassin psychopathe, sa manière de se tenir, de parler, mais surtout de le regarder, ce regard plein de supériorité, voulant toujours dire cette même chose " Je suis en sécurité ici " et " Je suis le plus fort ". Cela avait pour effet chez Ladd que lui donnais envie de tuer et peu importe qu'il y ait des gens autour, pourtant ... Il ne fit rien, il lui fit un sourire effrayant comme il en avait le secret, aujourd'hui il avait pris une résolution, ne pas se faire remarquer avant d'avoir commencé son oeuvre de mort sur les familles mafieuses, il ne devait pas tuer en public comme il le voulais. Il se levât, regardât l'heure qui affichait 12 h49.

- C'est qu'il serait tant de manger ...

Dit-il en sortant de la salle de jeux et en mettant ses mains dans les poches, sans doute pour voir ce qu'il lui restait comme argent et la réponse était plus grand-chose, il avait presque tout utiliser pour jouer au Pachinko. Il allait devoir manger un petit peu, ou alors rentrer chez lui, mais en tout cas cela semblait compromis de pouvoir gouter toute sorte de plats japonnais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Une journée banale au quartier commercial [ Pv : Nelia Giglio Nero ]   Ven 25 Nov - 4:33

Ô my dear Nelia.
Listen my voice please; you are really natural.

Une tête brune à travers le peu de monde qu'il y a, les regarde les vitrines des magasins, renifle l'odeur de la nourriture et feuillette quelques livres de cette époque, et tout ceci accompagnée d'un membre de sa famille de la génération actuelle. Ça ne la dérange pas tant que ça, le seul truc c'est qu'elle a l'impression d'être une gamine, néanmoins, il faut avouer que la demoiselle n'était pas gênante … Pas trop gênante. Et puis, elle paraissait sympathique et Nelia appréciait assez sa compagnie. Au moins, elle se sentait un peu moins seule.

Elles s'étaient arrêter boire un café ; rendant ainsi la petite Primo nostalgique de son ancien travail. A une époque, elle vivait comme ces serveurs, attendant le moment venue pour prendre son propre envol... Et ce fut ce qui se produisit le jour elle avait pris son destin entre ses propres mains et était devenue une grande couturière … Ainsi que mafieuse à plein temps.

Elle joues avec la cuillère ; la faisant doucement tournée dans le liquide sombre. On pourrait dire qu'elle est triste, qu'elle ne sait que faire, en réalité c'est tout autre … Elle mélange juste le sucre parce que sinon c'est dégueulasse, c'est trop sucré ou pas assez, c'est alors un breuvage imbuvable, même pour une personne venant d'il y a pas mal d'années.

Elle sourit intérieurement, elle repense au bon vieux temps. Où sont ses gardiens en ce moment ? Est-elle seule dans cette époque ? Et Enrico ; où peut-il être ? Est-ce que sa fille va bien ? Toutes ses questions qu'elle se pose ; et le nombre de réponse et nul. Zéro. Quel jolie mot, n'est-ce pas ?

Elle prend une mèche de cheveux qu'elle tourne doucement autour de ses doigts. Elle n'écoute pas vraiment ce que la mafieuse lui dit, trop occuper à se plonger dans ses pensée et a observer les alentours, la rue, les gens ; en quelque sorte, elle les étudie. Néanmoins, elle ne les dissèque pas, elle fait juste en sorte de comprendre les changements qui sont arrivés depuis sa « naissance » dans cette époque.

Elle sourit calmement en voyant des couples se promène, des enfants jouer, tout lui rappel sa famille ici, mais elle ne peut pas haïr ce sentiment de nostalgie, il est bien trop agréable pour pouvoir être maudit et maudire cette joie que ressentent ces personnes revient à les maudire eux aussi, et ça, elle ne le désire en aucun cas.

    « Primo, m'écoutez-vous ? »


Nelia sort délicatement de ses pensés, elle regarde la jeune mafieuse, devait-elle avouer qu'elle n'avait strictement rien suivi à leurs conversations ou devait-elle garder ça pour elle même ? Devait-elle changer de sujet ? La meilleurs option restait la première.

    « Hum … A vrai dire, pas du tout, excusez-moi ….
    -Ce n'est pas grave, je vous demandez juste si vous désiriez aller dans un endroit en particulier ou non. »


Le Primo lui sourit doucement, elle aimait de plus en plus cette demoiselle, elle était apaisante et ne cherchait pas à stresser les gens, elle était calme et préférait demander plutôt que commander, elle avait l'étoffe d'une mafieuse : d'une Giglio Nero.

Et puis elle se met à réfléchir, un lieu ? Où pouvait-elle bien aller ? Elle désirait ce changer les idées, alors pourquoi pas un lieu fait pour ? Elle tourne la tête, regarde autours d'elle et tombe sur ça. Qu'est-ce que c'était ? Si vous lui posez la question, elle ne serrait pas quoi vous répondre, néanmoins, vous pourrez voir les manettes et les volants accrochés à des télés ; et oui, c'est une splendide salle de jeux vidéo.

Elle se lève et pointe du doigt l'édifice. S'en suit de ça, une expression de non savoir.

    « Neh ; qu'est-ce que c'est ? »


Elle cligne des yeux, intrigués par tout ce matériels qu'elle n'a jamais vu. Il faut dire que les télés et l’informatique n'existaient pas à l'époque ; ou du moins, pas des comme ça. Bien sûr, elle ne se rend pas compte qu'elle pointe en même un homme blond; mais elle est doué cette Primo, n'est-ce pas ?



Dernière édition par Nelia Giglio Nero le Sam 17 Déc - 0:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Une journée banale au quartier commercial [ Pv : Nelia Giglio Nero ]   Mar 6 Déc - 4:59

Ladd était toujours devant la salle de jeux, se demandant encore ce qu'il pourrait bien manger ce midi. Il avait vraiment envie de découvrir cette ville, mais aussi tous les plats japonnais, qui était réputé pour leur goût. Sauf qu'il fallait bien avouer que pour aujourd'hui cela risquait d'être légèrement compromis, comme vous le savez, notre chère psychopathe avait déjà dépensé la majeur partie de son argent au Pachinko sans gagner la moindre petite partie, il n'avait vraiment pas de chance, a croire que lui et les jeux d'argents n'était pas fait l'un pour l'autre.
Il prit sa tête entre ses mains en ébouriffant ses cheveux, cela n'avait aucune utilité, mais cela l'aidé à réfléchir. Ladd tournât la tête pour commencer à chercher un restaurant ou n'importe quel autre endroit qui servait de quoi manger. Il avait faim son ventre émis par ailleurs une petite protestation, a ce même moment, le regard de notre criminel préféré tombât un doigt, ou plutôt il remarquât un doigt qui pointait en sa direction. Qui pourrait bien pointer son doigt vers lui ? Il ne connaissait personne au Japon, il se retournât et naturellement il n'y avait strictement personne derrière lui, seulement la salle de jeu. Ce doigt pointait bel et bien vers lui, quelqu'un qui l'avait reconnu, anglais ou américain si c'était le cas, ce n'était pas par sympathie ou pour lui trouver un travail. Ce doigt qui appartenait à une femme brune ayant environ la vingtaine, une femme qu'il n'avait jamais vue auparavant, mais quelque chose lui dis qu'elle n'avait rien de mauvais en elle, comment dire rien de menaçant ne s'échapper de son regard, c'était même plutôt l'inverse.
Ladd décidât sur le coup d'aller la voir, pourquoi ? Je ne sais pas peut être par curiosité ou alors simplement par amusement, histoire d'occuper sa journée, quoi qu'il en soit Ladd commença à marcher vers elle, les mains dans les poches comme à son habitude. Il n'allait rien lui faire, pas aujourd'hui du moins, c'est tout ce que je pouvais affirmer, il arrivât en face d'elle, il remarquât alors à ce moment qu'elle n'était pas seule, accompagné d'une demoiselle.

* Un piège ? *

Aussi bizarre que cela puisse être ce fut les premières pensées qui jaillirent de l'esprit du blond, puis il l'oubliât aussitôt quand il croisât le regard de celle qui avait osé pointer son doigt vers lui. Rien de méchant ne semblait s'échapper, comme si n'était que gentillesse et ne pourrai même pas faire de mal à un simple insecte ou autre. Ladd en fut déstabilisé, il ne croyait pas possible qu'un tel regard puisse exister, lui qui avait toujours vu que ses regards pleins de confiance, de pouvoir, de peur. C'était la première fois qu'il ne ressentait pas cette envie de tuer en croisant un regard, il sourit alors se relâchât, il était maintenant persuadé de n'avoir rien à craindre.

- Je me présente, Ladd pour vous servir. Et vous savez que c'est mal polie de montrer du doigt ?

Ladd avait fait une révérence devant la jeune femme, pourquoi donc ? C'est assez simple à dire, Ladd fait partie de ces personnes qui aiment faire n'importe quoi tout en parlant beaucoup, ce qui fait tout son charme d'ailleurs. Qui pourrait penser que son hobby favori n'est autre que celui de tuer en le voyant ainsi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Une journée banale au quartier commercial [ Pv : Nelia Giglio Nero ]   Sam 17 Déc - 0:58

My dear Sky
Are you happy today ? You are really beautiful.

Elle avait pointé la salle de jeux-vidéo sans vraiment s'en rendre compte. A vrai dire, la demoiselle pointait de plus en plus souvent du doigt et elle allait devoir perdre cette habitude qui n'était pas adapté pour une personne comme elle … Même si elle ne comprenait pas vraiment pourquoi. Peut-être était-ce juste pour éviter ce genre de situation ? Pointer du doigt quelqu'un en même temps qu'un bâtiment. Alors quand elle vit un bond se rapprochait d'eux, elle crut d'abord que c'était pour quelqu'un d'autre et avait regardé derrière elle mais ne vit personne, alors elle avait a nouveau regardé en direction de la salle de jeux-vidéo et fut surprise de voir l'homme déjà si près d'elles.

Elle avait vu la mafieuse qui l'accompagnait mettre sa tête dans ses mains comme si ce qui allait se passer était un crime envers l'état ou que Nelia venait de faire la plus grosse bêtise de sa vie alors qu'en réalité, cette dernière ne risquait sûrement rien.

    « -Excusez la Mon-
    -Je suis Nelia et je tiens à m'excuser si vous avez crus que je vous pointer du doigt, ce ne sont pas dans mes habitudes mais je montrais le bâtiment qui se situait derrière vous et non votre personne ! »


Elle sourit alors d'une façon angélique en guise de salutation car s'incliner n'était pas vraiment apte pour une femme et serrer la main non plus .. Malgré le fait qu'elle le faisait souvent. Et puis, faire la bise à un inconnu n'était pas son plus grand fantasme, loin de là. Alors dans ces cas là elle se contentait de sourire d'une façon sympathique.

Nelia était presque certaine que la mafieuse qui l'accompagnait allait dire quelque chose comme « Nous sommes pressés » pour éviter de trop parler à ce Lad, mais ce n'était pas dans les plans de Neli', après tout, peut-être que cet homme pourrait lui apprendre ce que c'était cette drôle de salle vu que l'autre Giglio Nero n'avait pas l'air de vouloir lui dire.

    « Dites moi Lad', vous allez souvent dans ce genre d'endroit ? Qu'est-ce qu'on y fait là-bas ? »


Elle avait dit cette phrase en montrant d'un signe de la tête la salle d'arcade qu'elle ne connaissait toujours pas, possédant un air intrigué sur son visage d'où elle avait extirpé les mèches brunes de devant ses yeux pour qu'elle puisse un peu mieux voir le nouveau monde qui l'entourait.

Alors voilà, qui pourrait se douter que cette brune était une dame plus que vieille et qui devrait être morte depuis un certain temps ? Qui serrait assez fou ou intelligent pour comprendre qui elle était vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Une journée banale au quartier commercial [ Pv : Nelia Giglio Nero ]   Jeu 29 Déc - 4:24

Apparemment la jeune femme qui le pointait du doigt … Ne le pointer pas du doigt ! Ou du moins l'émotion qui recouvrer son visage, la surprise, ce qui laissât aisément Ladd le deviner.

« -Excusez la Mon-
-Je suis Nelia et je tiens à m'excuser si vous avez crus que je vous pointer du doigt, ce ne sont pas dans mes habitudes mais je montrais le bâtiment qui se situait derrière vous et non votre personne !

La dénommée Nelia devait être la « chef », ou du moins la superieure des deux. De plus elle semblait être une chef calme, gentille, une bonne chef quoi. De plus un petit détail marquât Ladd, le prénom de la pointeuse de doigt n'était pas Japonnais, il n'était pas sur mais il aurait peut être dit Italienne. Il n’aurait pas tout miser la dessus non plus mais il gardât cela dans sa tête, après tout une italienne qui semblait etre une chef, cela mena Ladd naturellement a penser qu'elle faisait partit de la mafia. Mais ça aussi ce n'était pas crédible, Nelia semblait beaucoup mais beaucoup trop gentille pour faire partit du monde de la mafia, elle se ferait manger toute cru. Cependant Ladd ne fut pas capable de totalement suprimer sa pensée même si son sourire angélique qu'elle lui donnait en réponse a sa révérence confirmer qu'elle ne pouvais pas faire partit de la mafia.

« Dites moi Lad', vous allez souvent dans ce genre d'endroit ? Qu'est-ce qu'on y fait là-bas ? »

Ladd eu un sourire en écoutant la charmante Nélia, il venait de perdre presque la totalité de son argent dans cette endroit, cette salle de jeu avec ses foutus Pachinko alors que pouvait il bien pouvoir en penser ? Vous ne le deviner même pa un tout petit peu ? C'est pourtant pas dur. Et bien pour répondre a ceux qui ne l'aurai pas encore deviner maintenant Ladd ne mettrai sans doute plus jamais mais jamais les pieds dans un endroit tel que cette salle de jeu. Ladd n'était pas assez fou pour vouloir de nouveau se ruiner bien que reflexion faite, il était fou. De plus, si Nélia lui demandait cela c'était qu'elle ne venait pas du Japon elle aussi ce qui confirmer son hypothèse. Voilà un point commun qu'il avait avec elle ! Ladd ne put malheurement pas s'empécher de garder un tout petit peu de méfiance, simple précaution se dit-il.

- A vrai dire je suis nouveau au Japon, Donc je connais pas non plus tout ce que je peux dire c'est qu'il y a des machines a sous, j'ai voulu essayé comme ça. Je me suis ruiner, il me reste quasiment plus rien ! Je suis vraiment maudit, tu aurais vu ça, j'ai pas gagner une seule partie que toute celle que j'ai joué !

Ladd avais mis ses mains dans ses cheveux et les avaient aussitôt enlevées pour les balancer devant lui. Il avait même tutoyé Nélia alors qu'il venait juste de la rencontrer, ça pourrais sembler malpolie, ou même indiscret alors que Ladd avait juste une habitude, pour lui vouvoyer les gens ne se faisait pas, cela laisser suposer qu'il lui était superieur ce que Ladd ne pouvais supporter.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une journée banale au quartier commercial [ Pv : Nelia Giglio Nero ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une journée banale au quartier commercial [ Pv : Nelia Giglio Nero ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une journée au centre commercial [PV Kira]
» Un quartier de Mordheim
» DALIDA son quartier et maintenant là où elle repose
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reborn Origins :: ► Namimori :: ● Quartier Commerçant-