Bon niveau requis, inspiré de Reborn.
 

Partagez | 













 

 Let's the Sun shining! {Pv Elysa & Sofia}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Let's the Sun shining! {Pv Elysa & Sofia}   Mar 28 Fév - 4:33

En cette matinée ensoleillée la place principale qui s'étendait en face du bar était déjà bondée. On était samedi et le samedi, c'était le jour du marché matinal. Ce marché était prisé des habitués car on y trouvait tout et n'importe quoi, de la nourriture aux boulons, en passant par des antiquités et des matériaux aussi divers qu'étranges. Il n'était que dix heures et demi du matin, mais les gens s’affairaient déjà comme des fourmis en transe pour mettre en place les stands ou bien pour déambuler au niveau des stands déjà ouverts. L'ambiance, dans ce lieu, était bruyante et exubérante mais profondément chaleureuse.

Tranquillement assit à la terrasse d'un café, le grand brun savourait oisivement un café serré. Regardant les gens courir en tous sens, toute cette agitation amusait profondément le Cavallone. C'était fou tout se qu'on pouvait apprendre en regardant les gens faire leur marché. Il suffisait d'être un peu attentif et c'était bon, on pouvait connaître une bonne partie de la personnalité d'une personne lambda. Ce petit jeu amusait beaucoup Seth qui jouait à déceler qui semblait être quoi. Et c'était fou à quel point cette technique marchait bien! Cependant, elle avait ses limites car, au bout d'un moment, l'envie de bouger de son siège se faisait sentir et rester assit devenait quasi-insupportable.
Terminant son café d'une traite et sortant une cigarette de son paquet, le gardien de la flamme rouge rangea ses affaires et, laissant la monnaie sur la table, partie se mêler à la foule de personnes grouillante en tous sens.

Flânant au milieu de cette effervescence générale, l'italien à la cigarette sillonnait ce marché animé. Il s'était fait accosté un bon nombre de fois par des commerçants cherchant à vendre leurs marchandises, mais le jeune homme avait décliné poliment, continuant son chemin. En un sens, toute cette agitation rappelait des souvenirs à Seth. Il ne pouvait s'empêcher de se revoir, dix ans plus tôt, dans ce même genre d'endroit, ce genre d'endroit dans lequel il avait rencontré Rowell... Les yeux dans le vague, perdu dans ses pensées, il ne faisait plus trop attention où il marchait et arriva se qui devait arriver : il percuta quelqu'un. Cette collision eut pour effet de le ramener à la réalité et, rattrapant la personne qu'il venait de bousculer – ou plutôt la jeune adolescente – pour ne pas qu'elle tombe, s'excusa.

- Je suis vraiment désolé! Je ne regardais pas où j'allais.... Vous ne vous êtes pas fait mal au moins?



Dernière édition par Seth Di Verruchio le Ven 2 Mar - 7:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Let's the Sun shining! {Pv Elysa & Sofia}   Mar 28 Fév - 6:02

Le marché? Elysa avait été un peu mitigée à l'idée d'y aller. Elle n'aimait pas trop la foule. Elle aurait préféré rester bien tranquillement chez elle, à faire ses devoirs, ou à s'entrainer. Mais, pour une fois, une fille de sa classe l'avait invitée à y aller. Elle savait qu'elle et d'autres y allaient souvent mais jamais elles ne lui avaient proposé de se joindre à elles. Et ça ne la dérangeait pas outre mesure. Mais elles avaient du sentir qu'Elysa avait juste envie d'être seule. Et elles avaient sans doute senti aussi le changement qui c'était opéré chez Elysa, depuis que Lara lui avait permis de s'entrainer. La jeune fille avait eu le coeur plus léger et était, depuis, plus ouverte aux autres, même si elle était toujours très solitaire. Et Elysa avait eu envie de dire oui à l'invitation. Ca l'avait étonnée mais elle avait accepté. Enfin, elle avait vérifié qu'elle pouvait avant de donner sa réponse mais elle n'avait rien de prévu ce samedi. Certes, le fameux samedi arrivé, elle s'en était voulu d'avoir accepté. Peut-être un peu anxieuse, elle n'avait cessé de se dire qu'elle serait beaucoup plus tranquille dans sa chambre. Mais elle n'avait pas le numéro de téléphone des autres filles et ne pouvait donc pas les joindre pour les prévenir qu'elle ne pourrait pas venir, finalement. Donc, après s'être habillée et regardée une dernière fois dans le miroir, elle avait soupiré et s'était mise en route vers le marché.

Le marché. Pourquoi aller au marché? Elysa doutait fort que ses camarades de classe y aillent pour acheter des fruits ou des légumes. Dire qu'elle n'aimait pas la foule! Quelle idée elle avait eu d'accepter! Pour illustrer ses pensées, elle croisa les bras sous sa poitrine. Quand elle arriva assez prêt que pour entendre les bruits des gens qui discutaient et des vendeurs qui criaient, elle se dit pourtant que, puisqu'elle n'avait pas le choix, autant en profiter le plus possible, ou au moins, ne pas y aller de mauvaise humeur. Elle avait donc rejoint les autres au point de rendez-vous, un sourire timide aux lèvres et les avait suivies à travers les allées. Et elle s'était trompée. Certaines avaient avec elles une liste de course, donnée par leurs mères, et elles achetèrent donc des fruits et des légumes! Avant de s'arrêter, des étoiles dans les yeux, devant certaines étales de bijoux et autres. Finalement, Elysa passait un bon moment. Elle rirait d'une blague quand elle fonça dans quelqu'un, sans s'en rendre compte. Elle qui faisait pourtant très attention... Elle perdit l'équilibre et commençait à tomber en arrière quand l'homme attrapa son poignet droit et lui permit ainsi de ne pas tomber. Elle ôta précipitamment sa main (main dont un des doigts portait sa bague d'agent de la famille Bovino, bien qu'elle ne pensait pas que l'homme puisse savoir de quoi il s'agissait, elle avait le réflexe de la cacher) et, le rouge aux joues, s'excusa et remercia l'homme, de l'avoir empêchée de tomber.

- Oh. Je suis vraiment désolée! Je ne faisais pas attention non plus... Oh non, du tout, merci d'ailleurs! ... Merci.

Elle savait que ses amies les regardaient, inquiètes. Amies? Elle pensait à elles comme des amies alors qu'elle... Oh.

- J'espère que vous n'aviez rien non plus.. monsieur?!

Après tout, la moindre des politesses était de s'assurer que lui non plus n'avait pas souffert du manque d'attention d'Elysa!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Let's the Sun shining! {Pv Elysa & Sofia}   Mar 28 Fév - 9:18

Arg! Monsieur? Paraissait-il si vieux que ça pour qu'une demoiselle l'appelle ainsi? D'ailleurs, en parlant de la-dite demoiselle, l'italien ne put s'empêcher de remarquer qu'elle avait de superbes yeux de biche d'un jolie couleur bleu azur, comme le ciel... Non, ce n'était pas un début d'attirance quelconque, que l'on s'entende bien là-dessus, mais simplement son fanatisme sur la beauté qui pointait le bout de son nez. Pour le coup, rien que pour ces yeux, il aurait bien inviter l'inconnue à prendre un café... Du moins, jusqu'à ce qu'il revienne sur terre sous le coup de deux choses.
Primo, l'apparence de celle qu'il avait bousculer. A vue de nez, elle ne devait pas avoir plus de 16 ans et, très franchement, cette initiation aurait put porter à confusion...
Secondo, l'anneau gravé que portait la demoiselle à son doigt... A n'en pas douter, c'était un des anneaux Bovino, du moins, s'il ne se trompait pas (et il y avait peut de chance que ça arrive, vu comment il avait dévorer tous les livres concernant les différentes familles mafieuses existantes).

Quoiqu'il en fut, rencontrer un membre d'un famille mafieux dans ce genre d'endroit le fit sourire. Ce n'était pas le genre de chose à laquelle on s'attendait et ça l'amusait beaucoup. Enfin, le jeune homme venait de se faire couper dans son élan de réflexion par l'idée qu'il devrait peut être répondre à la jeune fille. Lâchant le poignet de celle-ci avec douceur, lui répond avec son habituel sourire doux aux lèvres.

- Ne t'en fais pas pour moi, je suis robuste mine de rien!

Bon et là, un minimum de politesse s'imposait. De toute évidence, le "monsieur" qu'elle avait employé n'était pas à prendre comme une question sur son identité mais, ayant vu l'anneau qu'elle portait, Seth ne put s'empêcher de se présenter. Après tout, entretenir de bons liens avec les autres familles pouvait s'avérer utile et puis, ce n'était pas tous les jours que l'on croisait deux membres d'une même famille, totalement par hasard, le tout, en moins d'une semaine!

- Seth Di Verruchio, enchanté, mademoiselle des Bovino.

Il avait volontairement baissé légèrement le ton après le "mademoiselle", de manière à ce que les filles l'accompagnant ne l'entende pas. Il ne savait pas si elles étaient au courant et mieux valait rester discret avec les civils lambdas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Let's the Sun shining! {Pv Elysa & Sofia}   Mer 29 Fév - 0:49


- Ne t'en fais pas pour moi, je suis robuste mine de rien!

Elysa rougit. Certes, il était plus grand qu'elle et puis il semblait être adulte donc ce n'était pas son poids-plume de corps d’adolescente qui aurait pu lui fracturer quelque chose. Quoique. Elle aurait pu lui marcher sur le pieds, ou... autre.

- Seth Di Verruchio, enchanté, mademoiselle des Bovino.

Elle le regarda, interdite et incrédule, les yeux comme des soucoupes. Que venait-il de dire? Après une seconde de choc, elle tourna vivement la tête vers ses camarades. Mais visiblement, elles ne semblaient pas l'avoir entendu. Merci à lui, il avait baissé le ton, et merci à elles, elles avaient commencé à discuter dans leur coin, c'est-à-dire à presque deux mètres de là. Ouf. Elle se retourna donc à nouveau vers ce Seth et le regarda droit dans les yeux.

- Enchantée, Monsieur Di.. Verruchio, mais je crains qu'il n'y ait une erreur,... je ne vois pas de quoi vous parlez.

Certes, il s'agissait d'une maigre tentative. Elle avait visiblement réagi au nom des Bovino, et avait eu le réflexe de se tourner vers ses camarades de classe pour vérifier qu'elles n'avaient pas entendu ce que l'homme avait dit, au lieu de le démentir tout de suite. Mais elle pouvait toujours essayer. Et puis, comment connaissait-il l'existence de sa famille, et comment avait-il? Oh. La bague. Il devait avoir eu le temps de voir sa bague. Mais, encore lui fallait-il reconnaitre l’emblème de sa famille. Il devait donc être du milieu. Ou le connaitre. Bien le connaitre d'ailleurs. Restait à savoir s'il lui voudrait du mal. Mais comment pourrait-elle le savoir? Quelle idée elle avait eu de venir au marché! Instinctivement, elle porta sa main gauche à son sac, dans lequel elle avait mis, par réflexe et précaution, ses boites. Elle se disputa de suite pourtant. Quand bien même elle les avait avec elle, elle ne pourrait décemment pas les sortir en plein milieu du marché, ni les utiliser (sa boite arme plongerait une bonne partie du marché dans le noir, et puis.. une bague qui se met à relâcher des flammes indigo...). Elle releva les yeux, qu'elle avait baissés, vers lui et chercha à sonder son regard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Let's the Sun shining! {Pv Elysa & Sofia}   Mer 29 Fév - 7:07

Aie, aie, aie... Cette légère teinte rouge sur un teint si pale, faisant ressortir ses yeux si magnifiques c'était... Tout simplement atroce!! Beauté innocente, enfantine et fragile... Quoi de plus superbe?!
De toutes les forces de son être, Seth se contenait pour ne pas ouvertement péter un câble en présence de cette beauté naissante. Si il l'avait, il aurait été directement catalogué comme un grand malade mental et, même si l'on peut dire qu'il l'est en un sens, il n'aimait pas pour autant montrer cette facette de sa personnalité aux premières personnes qu'il croiserait dans la rue. C'est vrai quoi! Imaginez que le jeune homme, en pleine séance de "gagatage" de chatons (par exemple), soit surpris par un ennemi... Si, à cet instant, il disait que c'était l'un des gardien Cavallone, l'ennemi lui rirait ouvertement au nez et il aurait bien raison... Même s'il s'en mordrait les doigts par la suite. Sans compter que ça donnerait une mauvaise image de la famille, en prime.

Enfin, revenons un peu sur terre! Un peu de tenue, que diable!
Vraisemblablement, sa petite remarque à mi-voix avait fait mouche. Bien que discrète et très légère, la réaction de la demoiselle ne s'était faite attendre. De toutes évidences, il avait bien potasser ses cours sur les familles mafieuses et, pour quelqu'un qui n'aimait pas étudier, il en éprouvait une certaine fierté. Très attentif, l'italien remarqua, autre que le geste qu'eut la jeune fille envers ses amis, qu'elle avait porter la main à son sac. Instinctivement, il devinait que ce n'était pas bon signe.
Ho, rage! Ho désespoir! Avait-il l'air si menaçant pour qu'une si jeune fille soit sur la défensive? Honnêtement, s'en était blessant, vraiment...

Conservant son air doux et malicieux, Seth déporta son regard de la main de la jeune fille, à ses si jolis yeux, plongeant son regard dans le sien sans la moindre animosité aucune, avec même, une pointe d'amusement et de douceur.

- S'il vous plait, pas de ça entre nous! Je ne suis pas venu en tant qu'ennemi et je ne tiens pas du tout à jouer ce rôle, très sincèrement.


Sortant une nouvelle cigarette de son paquet qu'il rangea aussitôt dans l'une des poches de sa veste, il l'alluma avant de poursuivre.

- Et, si je peux me permettre, le mensonge ne sied pas à votre joli minois, mademoiselle...


Tirant une bouffée de fumée grisâtre, son air joyeux peint sur le visage, il reprit derechef.

- Tiens, pour me pardonner de vous avoir fait peur, je peux vous inviter à prendre un café! Enfin, uniquement si vous le désirez!


Par moment, la candeur et la naïveté de ce grand gamin était affligeante... Mais bon, que voulez-vous, on ne refait pas les gens!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Let's the Sun shining! {Pv Elysa & Sofia}   Mer 29 Fév - 7:44

- Qui êtes-vous?

Elle n'avait pu s'en empêcher. Mais après tout, il venait de l'inviter à prendre un café avec lui! Alors qu'ils ne se connaissaient pas! Alors qu'elle ne savait même pas ce qu'il voulait réellement. Certes, il avait prétendu ne pas venir en ennemi etc., mais pouvait-elle vraiment le croire? Car il est bien connu que les méchants se présentent toujours comme tel! Les pires sont plutôt justement ceux qui se font passer pour un agneau. Or, il savait qui elle était, elle, puisqu'il avait percé son semblant de mensonge. Il s'était présenté, mais son nom ne permettait pas à Elysa de savoir qui il était véritablement. Faisait-il partie d'une famille mafieuse? Ou était-il un observateur? Un criminel peut-être même!

Une de ses camarades arriva à cet instant, s'excusant de les déranger.
- Elysa, on doit y aller, nous... tu... restes?

Bonne question. Mais qu'elle parte maintenant ou qu'elle reste, cela ne changerait pas grand chose. S'il lui voulait du mal, il pourrait la ou les suivre, selon la décision qu'elle prendrait.

- Allez-y, ça ira!

Et si elle lui posait d'autres questions, elle répondrait qu'il s'agissait d'un ami de la famille. Mais elle n'en eut pas besoin. Son amie acquiesça, s'excusa auprès du monsieur et rejoignit les autres. Après avoir fait signe à Elysa, elles partirent. Dès qu'elles eurent disparu du marché, Elysa se retourna vers Seth.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Let's the Sun shining! {Pv Elysa & Sofia}   Mer 29 Fév - 9:03

Qui était-il? Il avait déjà répondu à cette question, non? Certes, il comprenait bien où voulait en venir la jeune inconnue, mais il n'avait pas envie de lui répondre, ça n'aurait pas été amusant. Et puis, qui sait comment elle aurait réagit si elle avait sut son statut. Tout au plus, ça aurait été profondément ennuyant pour lui. Et, pour un personnage comme ce fumeur qui adorait les jeux, rien n'était plus casse-pied que le fait de ne plus s'amuser et de s'adonner à un ennui profond. Décidant de jouer la carte de l'imbécile heureux, Seth lui répondit du tact au tact, souriant toujours d'amusement de ce petit jeu qui ressemblait fort à un jeu de chat et de la souris.

- Qui suis-je? Il me semble vous l'avoir déjà dis non?

Il marqua une petite pose et, allait continuer mais, avant de n'avoir eut ce plaisir, il fut couper par les amies de la jeune inconnue. Les laissant à leur brève bavardage, Seth attendit tranquillement que le groupe de filles soit partit et qu'il ait de nouveau toute l'attention de la demoiselle Bovino avant de reprendre.

- Si je puis me permettre d'ailleurs, je ne me souviens pas avoir entendu votre petit nom, demoiselle Bovino....

Bon, ok avouons-le : le gardien prenait un malin plaisir à ne pas répondre directement à la jeune fille, en profitant pour la titiller un peu. C'était plus fort que lui, il n'y pouvait rien si, avec certaines personnes, il ne pouvait s'empêcher de les taquiner joyeusement. En un sens, c'était plutôt bon signe, ça prouvait qu'il s'entendait ou tout du moins qu'il s'entendrait, dans le cas présent, avec la-dite personne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Let's the Sun shining! {Pv Elysa & Sofia}   Mer 29 Fév - 9:20

- Qui suis-je? Il me semble vous l'avoir déjà dis non?

Rahh. Elysa était pourtant sure qu'il l'avait comprise parfaitement. Soit. Une part d'elle était énervée par le comportement de cet individu, et une autre avait envie de rire. Avec son sourire permanent, son visage ... d'enfant presque. Mais elle ne le ferait pas, elle ne rirait pas, oh ça non. Ca l'encouragerait à continuer. Mais il n'avait pas tort, en soi. Il s'était présenté, et elle, non. Quoique, pour le coup, lui était un homme, adulte de surcroit, alors qu'elle n'était qu'une adolescente. Dans ce genre de situation, deux inconnus dont un adulte et une adolescente, c'était en général plus souvent l'adolescente qui était en danger. Il ne craignait pas grand chose en se présentant. Et puis...

- Si je vous donne mon nom, me direz-vous qui vous êtes, en plus d'être Seth Di Verruchio? S'il s'agit de votre vrai nom.

Elle doutait fort qu'il réponde franchement à sa question, mais sait-on jamais, n'est-ce-pas. Sans attendre sa réponse, elle enchaina, et se présenta. En partie.

- Je m'appelle ...

On lui avait appris à ne pas parler aux inconnus et voilà que c'était ce qu'elle faisait. Ce n'était pas très sérieux de sa part. Certes, elle pourrait se défendre, normalement. Mais, elle ne savait toujours pas à qui elle avait affaire, malgré le visage gentil et souriant de ce prétendu Seth.

- Alissa. Je m'appelle Alissa. Ne m'aviez-vous pas proposé un café?

Non seulement, elle avait menti quant à son nom, mais en plus, elle n'avait pas été très polie de revendiquer le café qu'il lui avait proposé. Mais elle préférait noyer le poisson. Le temps de se diriger vers un café, elle réfléchirait à ce qu'elle dirait, à la stratégie à adopter. Oui, elle gagnait du temps. Surtout qu'elle n'aimait pas le café, mais ça, elle ne lui dirait pas. Elle avait d'ailleurs parlé avec une assurance qu'elle était loin de ressentir. Mais son élément n'était-il pas la brume?
"L'illusion qui empêche la découverte de sa véritable nature"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Let's the Sun shining! {Pv Elysa & Sofia}   Ven 2 Mar - 9:09

Le soleil, la foule et l’enivrement que procurait cette dernière a quiconque se serait mêlé à ses courbes s’alliaient en ce matin de fin de semaine, comme d’habitude. N’importe qui aurait pu être transpercé par cette bonne humeur ambiante, sauf si l’on se trouvait être asocial – mais dans ce cas pourquoi se risquer à aller au marché, n’est-ce pas ? – ou d’être un parfait psychotique. A vrai dire, il y avait bien plus de raisons qui aurait empêché un être normalement constitué de ne pas pouvoir bien profiter de la chaleur humaine qui irradiait ici bas.

Acculée au fonds d’une ruelle sombre ou personne ne se rends du fait de la débandade dû à la mise en place du marché, Kanon Minelli essai de se faire le plus discrète possible. Sa respiration est irrégulière et des coupures de toute part laissent couler sur elle son propre sang, en fins filets rougeoyants. Nul doute sur le fait qu’elle ressent de multiples picotements un peu partout, son état ne laisse pas de place à la possibilité que tout ceci ne soit qu’une supercherie. Mais qu’a-t-elle fait pour se retrouver dans un pareil état ?
L’explication est très simple, sa dernière mission avait pour le moins très mal tournée, et un concours de circonstances fort détestable faisait que son Boss ne devait surement pas s’inquiéter pour elle étant donné qu’elle avait évoqué l’idée d’aller faire un tour en ville une fois son travail accompli, pour décompresser. Tss, quelle idiote elle avait été ! La voilà dans de beaux draps maintenant, et si elle ne s’en sortait pas maintenant, ses poursuivants la retrouveraient très certainement et elle passerait, au mieux, un très mauvais quart d’heure.

Ses cheveux, a moitié détaché a cause d’une balle passée non loin de sa tête, se retrouvait coiffé en une asymétrie assez particulière pour être taxée de ridicule. La sueur, la boue récoltée plus avant lors d’une de ses nombreuses chutes maladroites et le sang qui continuait de quitter lentement son corps devenaient une sorte de corset dont il était difficile de se défaire. Ses muscles lui faisaient mal d’avoir tant courus et la souffrance n’arrangeait en rien la donne.

L’italienne essayât de se remettre debout, mais les reste d’une flèche brisée, fermement accrochée à la chaire de son épaule droite là fit abandonner bien vite l’idée. Pourtant il fallait bien qu’elle arrive à se dégoter de l’aide, par n’importe quel moyen possible. Sa vision était floue et déjà, la sortie de la ruelle ne lui apparaissait plus aussi clairement qu’elle ne l’aurait désiré. Malgré tout, et fort heureusement, elle n’était pas seule dans ce lieu glauque et insalubre. Son fidèle ami à quatre pattes, le Guépard bien nommé Yan, se trouvait juste a côté d’elle. L’expression de l’animal laissait entrevoir toute son inquiétude. Ce n’était pas la boîte animale de la Cavallone, et pourtant ces deux êtres avaient vécus tant de choses ensembles qu’il pourrait facilement y être associé.

Levant péniblement une main vers son félin de compagnie, Kanon lui caressa la tête maladroitement avant de voir son bras retomber vers le sol de la ruelle. Son geste n’avait fait qu’accroitre l’angoisse du mammifère et involontairement, la Gardienne avait laissé une trace rouge de son sang sur le front de la bête supposée sauvage. Elle tousse, s’écorchant ainsi l’intérieur de la gorge. Un détestable goût de fer empli alors l’espace présent entre ses mâchoires. La Minelli se sait faible pour le moment et elle déteste ça. Si Dino la voyait ainsi… Non, ce serait un déshonneur, aussi bien pour elle que pour lui. Et faire honte a son Boss était bien la dernière chose dont elle voulait être responsable.

Tout à coup, Yan dirigea sa tête vers la sortie de la ruelle, oreilles droites sur sa tête. Ceci ne pouvait signifier qu’une chose, c’était qu’une personne familière à l’entourage de l’animal – et donc également de Kanon – se trouvait dans les parages. Il y avait un bon et un mauvais point a cela. Premièrement, cela pouvait signifier qu’un allié se trouvait a porté et donc, elle pouvait caresser l’espoir de rentrer chez elle en vie ce soir. En revanche, si son guépard partait comme ça chercher sans douceur ledit allié, cela créerait sans doute une zizanie incroyable dans l’enceinte du marché. Après nous, même en Italie il n’est pas courant de voir se balader un animal de son espèce en total liberté. D’un autre côté, le Bazard provoqué pourrait donner une excellente couverture de fuite à la Cavallone au cas où on viendrait l’aider.

Après une petite seconde de réflexion, la brune donna à son félin l’une de ses boîtes, son ours blanc. C’était un moyen de reconnaissance pour le plausible allié des environs et rien d’autre. Ses rollers de la Pluie se trouvaient encore attachés à ses chevilles et une faible petite flamme bleue s’en évadait, traduisant son épuisement intense. Elle n’avait clairement pas le choix, aussi se délesta-t-elle un instant de Pan-Plume et ordonna a son ami a quatre pattes de se lancer immédiatement a la recherche de l’individu en question. La seule chose qu’elle pouvait faire était seulement de prier pour que tout aille pour le mieux et le plus vite possible.

Déjà, elle entendait des cris provenant de sa gauche, signe que Yan avait déjà été repéré par des civils. Fermant les yeux un instants, elle ne les rouvrit que lorsqu’elle entendit des bruits de pas s’immerger dans la ruelle. Non, ça ne pouvait pas déjà être le chasseur qui était de retour, non ?!

Et non. Il s’agissait de deux de ses poursuivants. Et apparemment, ces hommes ne paraissaient pas vraiment vouloir la laisser ni paix pour le moment. L’un d’entre eux se lécha la lèvre supérieure, ce qui provoqua un frisson d’effroi dans le dos de Kanon. Mais elle essayât de ne rien laisser paraitre, son état de faiblesse était déjà un supplice suffisamment intense pour son égo, inutile d’en rajouter une couche.
    « Voyez vous ça, qu’avons-nous là ? Une fuyarde en mauvais état !
    -Alors ? On en fait quoi ?
    -C’te question ! On s’amuse avec elle avant de l’achever voyons ! Vu son état, elle ne pourra pas nous résister longtemps. »
Il n’en fallut pas plus pour faire serrer les dents à la jeune femme de vingt ans. Pitié, pourvu que l’alliée encore inconnu se dévoile rapidement sinon elle avait vraiment se faire avoir.
L’un des deux énergumènes, le plus proche d’elle, s’accroupi devant son corps et se saisit d’elle par les cheveux pour la maitriser davantage. Un gémissement de douleur s’extirpe de son gorge alors qu’elle se débat de toutes ses faibles forces restantes. Elle ne faisait pas le poids. L’assaillant n’appréciât pas et lui assène un coup de poing au visage, sur son œil droit. Encore un cri contenu comme elle le put. Kanon ne voulait pas pleurer, c’était déjà assez humiliant de se retrouver dans cette situation. Pourtant, son corps ne lui obéit pas sur ce coup ci. Les larmes dévalent ses joues griffées par des écorchures – qui sont ravivées par le sel des cristaux versés- et la Gardienne ne parvient plus à bouger comme elle le désire.
Le camarade de son agresseur premier ôte sa propre ceinture, faisant imaginer milles et uns scénarios baignés de vérité à la demoiselle. Maintenant, ses prières muettes redoublaient pour qu’on lui vienne vite en aide. Elle ne voulait pas retourner au statut de « chose » comme c’avait été le cas pendant la plus grande partie de sa vie.
    « S’il vous plaît.. .Quelqu’un… »
Misérable appel au secours qui s’étouffa bien vite par un second coup de poing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Let's the Sun shining! {Pv Elysa & Sofia}   Ven 2 Mar - 10:31

Le jeune homme, toujours aussi joyeux, laissa la jeune fille parler sans l'interrompre, apprenant ainsi qu'elle se prénommait Alissa... Un fort joli prénom d'ailleurs du moins, si tant était que celui-ci était bien le véritable prénom de cette drôle de demoiselle. Car oui, l'italien en doutait légèrement car, généralement, on ne beugue pas, pas même une fraction de secondes pour se présenter... Hors, c'était justement ce qu'elle venait de faire... Enfin, passons. Si elle n'avait pas envie de donner son vrai nom, elle devait bien avoir ses raisons et Seth n'était pas ici pour jouer les interrogateurs. Reprenant les paroles de l'adolescente, il entreprit d'y répondre soigneusement.

- Allons, pourquoi mentirais-je sur mon nom? Je n'ai rien à cacher ; je suis blanc comme neige!

Ponctuant la fin de sa phrase d'un petit sourire goguenard, le fumeur allait continuer lorsqu'un brouhaha lui fit lever la tête. Non loin de là, à quelques mètres, des gens couraient en tous sens, apeurés par un quelconque incident. Le jeune homme n'y prêta pas attention au premier abord mais, lorsqu'il vit surgir de nulle part ce gros chat tacheté qu'il ne connaissait que trop, son sang se glaça dans ses veines.
Yan, ici? Kanon ne devait donc pas être loin mais là n'était pas la question... Où était-elle? Ce gros matou ne la quittait généralement pas ou, tout du moins, il ne l'avait jamais vu sans... Un très mauvais sentiment s’insinuait vicieusement en lui, le genre de sentiment instinctif qui lui disait qu'il y avait un certain danger... Et cette impression ne fit que s'accroitre lorsque le félin vint déposer à ses pieds la boites animal de la pluvieuse des Cavallone.
D'un coup, tout sourire disparu de son visage, laissant place à un masque des plus glacial.

Se penchant, il prit la petite boite bleue et la mit dans son sac sans rien dire. Puis, d'un geste rapide, il saisit le droit d'Alissa, ne daignant pas même se tourner vers elle pour lui expliquer d'une voix froide et dangereusement calme:

- Suis-moi, reste à côté et ne bouge pas. C'est dangereux.


Puis, d'un geste de tête qu'il fit à Yan, le félin comprit, détalant dans la foule. Le suivant en courant pour ne pas le perdre, le gardien ne pouvait s'empêcher de rager intérieurement. Si la moindre petite chose était arrivé à Kanon alors là, il serait sans pitié... Et, c'était probablement ce qui arriverait car, au vue du sang que le guépard avait sur le front, la jeune gardienne avait du morfler...
Cette simple pensée enflamma toute la colère que Seth gardait en lui et, machinalement, il accéléra le pas, maintenant fermement Alissa par le poignet pour ne pas la perdre. Zigzagant comme un fou entre les gens qui s'écartaient d'eux-même en voyant l'animal sauvage qui leur ouvrait le chemin, le drôle de trio s'éloignait du marché pour finalement arriver à une petite ruelle sombre... Et là, Seth se figea sur place.

Sous ses yeux, il y avait Kanon, totalement maitrisée au sol par deux individus.
Ils avaient osés toucher à un Cavallone...
Son sang ne fit qu'un tour.
Ivre d'un colère blanche sanglante, le gardien de la tempête lâcha l'adolescente et, d'un geste rapide, sortit de son sac une petite boite arme rouge qu'il activa via son anneau, en faisant sortir une Guan Dao aussi rouge et flamboyante que sa propre colère. S'avançant d'un pas, il s'arrêta, faisant face aux deux hommes qui avaient relevés la tête vers lui, le regardant d'un air hostil. L'homme qui tenait la gardienne par les cheveux fut le premier à prendre la parole d'un air mauvais.

- Qu'est-ce qu'il veut le chevelu? Dégages de là.
- Lâches la, sous-merde.
-Hein? Pour qui est ce que...

D'un geste rapide et précis, la Guan Dao fendit l'air.
Le bras qui retenait les cheveux de Kanon tomba mollement sur le sol, l'imbibant de tâches rouges... L'homme, surprit, n'émit tout d’abord aucun son avant d'hurler à la mort, serrant contre lui son moignon ensanglanté. A côté de lui, l'homme au pantalon défait avait fait un pas en arrière, sortant de l'un de ses poches se qui ressemblait à une boites animale...

- Putain! Mon braaaas!!!! HAAAAAAAAAAA !!!
- Connard! Je vais te...

Ce furent au tour des mains et de la boite animal du second homme de tomber sur le sol en un jais de sang violant. Un second cri de douleur retentit.
S'approchant doucement des deux hommes maintenant terrifiés qui essayaient de reculer vainement, Seth les regardait d'un air glacial, un sourire sadique fiché sur ses lèvres.
A cet instant là, l'homme qui se tenait devant les deux malfrats n'avait plus rien à voir avec le joyeux luron d'il y a quelques instants ; il était autre.
A cet instant là, Seth n'inspirait plus rien d'autre qu'une peur sourde et violente, murmure d'une terreur sans nom.
A cet instant là, on comprenait pourquoi Rowell lui avait donné ce nom.

- Bande de sales porcs...

Arrivé à leur hauteur, Seth les regarda avec un air de rage et de haine tel que l'un des deux hommes se fit littéralement dessus. D'un geste lent, il leva de nouveau hallebarde au dessus de lui.

- Putain de monstre!!! Tu vas le regrett...

L'arme fendit l'air, tranchant net, de l'épaule jusqu'au bassin celui qui avait osé poser la main sur les cheveux de la petite gardienne. Retombant mollement sur le sol, les deux parties d'un corps qui n'est était qu'un il y a encore quelques secondes, imbibèrent d'un rouge profond le sol avant de s'enflammer vivement aux contacts des flammes de la tempête.
Se tournant, toujours aussi calmement vers l'homme sans main qui pleurait comme un enfant, l'italien répéta son mouvement, le tranchant en deux dans le sens de la hauteur cette fois-ci... Et les flammes nettoyèrent le reste...

A ce moment précis, les flammes rouges dansant dans la ruelle, éclairant l'homme impitoyable qui venait de tuer sans aucun état d'âme, cette drôle de lumière rouge donnait à Seth un air encore plus terrifiant... On eut dit un véritable démon...
C'était un démon.

Se retournant vers la jeune fille tuméfiée, il lâcha son arme taché de sang qui alla illico se remettre dans sa boite qu'il rangea dans sa poche. S'accroupissant près d'elle, il la prit avec douceur dans ses bras, écartant les mèches de cheveux collées à son front humide de transpiration.
Son visage froid se morcela, laissant place à un air d'inquiétude pure. Caressant légèrement les joues de la gardienne, la tapotant quelque peu pour ne pas qu'elle sombre dans l'inconscience, il finit par dire d'une voix teintée d'anxiété:

- Kanon... Tu m'entends, ma petite? Kanon?


Puis, se tournant vers Alissa qu'il avait totalement oublié, il lui demanda d'un air détaché, comme si cette ruelle teintée de rouge dans laquelle ils se trouvaient était tout se qu'il y avait de plus normal.

- Dis moi... Tu as des connaissances en soin?

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Let's the Sun shining! {Pv Elysa & Sofia}   Sam 3 Mar - 0:34

Des cris, des gens courant d'un côté et de l'autre. Le marché qui était déjà très bruyant et très désordonné avait pris une autre attitude, bien que tout aussi bruyante et désordonnée. Elysa avait failli relever la pique de Seth, qui signifiait que même s'il ne disait rien en ce sens, il se doutait qu'Alissa n'était pas son vrai prénom. Elysa fut déjà soulagée qu'il n'ait pas réalisé qu'une de ses amies l'avait, avant, appelée par son véritable prénom. Il n'avait peut-être pas entendu... Mais non, les changements du marché l'en avaient empêchée. Mais plus encore, il n'y songeait plus du tout quand elle aperçut la raison de ce brouhaha. Un... guépard? Ici? En liberté? Seul? Comment... Et en plus il se dirigeait vers eux! Elysa commençait à paniquer quand elle remarqua qu'il s'arrêtait devant Seth et déposait à ses pieds une... boite! Oh. Elysa comprit. Mais, même si elle se doutait qu'il se passait quelque chose de grave, elle n'avait jamais encore été confrontée à un cas réel. Pour l'instant, elle se contentait de s'entrainer... Et du coup, elle serait certainement restée pétrifiée sur place, incapable de bouger si Seth ne l'avait pas attrapée par le poignet pour l'emmener avec lui. Et elle ne songea même pas à se débattre. Après tout, ç'aurait pu être un piège! Pour elle! Mais non, il avait l'air inquiet et... furieux d'une certaine façon.

- Suis-moi, reste à côté et ne bouge pas. C'est dangereux.

Elle se laissa guider. Ils suivirent le guépard sous les yeux effarés des gens alentour. Heureusement que ses amies étaient parties! Ils arrivèrent finalement à une petite ruelle et Elysa fut encore plus choquée qu'avant! Oh mon d.... Elle dut retenir un blasphème. Deux hommes étaient en train de... Deux contre une jeune femme! Seth réagit très vite. Elysa, quant à elle était complètement sous le choc, et ne bougea pas. Ce n'était pas nécessaire de toute façon. Seth trancha ces hommes en moins de temps qu'il devrait être nécessaire. Tout se passa si vite qu'Elysa eut l'impression que tout ne se passa qu'en quelques secondes. Sa main était toujours devant sa bouche, regardant Seth, la fille, salement amochée, et les... restes des deux hommes. Il y avait tant de sang! Elle aurait pourtant pu ouvrir sa boite animale et il n'y aurait pas eu besoin de tant de sang mais Seth ne lui en avait pas laissé le temps. Car même si elle l'avait ouverte tout de suite, il aurait fallu le temps pour voir ses effets! Or, il ne sembla pas vouloir attendre. Finalement, il s'approcha de l'inconnue, lui demanda comment elle allait et se tourna vers Elysa.

- Dis moi... Tu as des connaissances en soin?

QUOI? Il était sérieux. Elle le regarda, stupéfaite. Euh... Non! Elle n'avait que quinze ans, était collégienne et...

- Euh... je sais pas... je....

Elle essayait de réfléchir le plus vite possible. Elle n'avait rien sur elle! Elle était allée au marché! Elle ne s'attendait pas à avoir besoin de pansements, alcool, désinfectant et autres! Zut! Finalement, elle s'arrangerait pour avoir toujours une boite rangement avec elle avec le nécessaire! On ne savait vraiment jamais quand on en aurait besoin!

- Non je... ne pensais pas que...

Que pouvait-elle bien faire?? Elle était vraiment inutile!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Let's the Sun shining! {Pv Elysa & Sofia}   Lun 9 Avr - 22:42

[Pardon pour l'immonde retard dont j'ai fais malheureusement preuve, mon inspiration a profiter de ma situation IRL pour faire le Titanic, cette saleté u_u]

Kanon se sentait si mal, présentement. Tant physiquement que psychiquement, bien que le deuxième fait soit bien plus douloureux que le premier. On peut soigner des douleurs et des blessures du corps, mais l’esprit ? Comment le guérit-on ? C’était extrêmement difficile et ambitieux que de vouloir prétendre être en mesure de soigner les âmes comme on soigne les corps d’un claquement de doigts. En tout les cas, dans l’immédiat, la Gardienne de la Pluie Cavallone ne s’en sentait absolument pas capable. La seule pensée qui motivait ses faits et gestes – du moins si ses tremblements pouvaient être comptés comme gestes a part entière – était dirigée vers une volonté certaine de disparaitre, immédiatement. Même son creux invisible, qu’elle ressentait chaque jour que Dieu faisait dans sa poitrine n’était pas aussi insoutenable que la seule pensée d’avoir pu décevoir Dino. Son « manque » dont elle ne parlait que peu, elle avait apprit à vivre avec puisqu’on ne lui avait laissé, de tout évidence, pas le choix de faire autrement. Mais son Boss… Lire a son sujet la déception dans ses yeux d’ambre. Non, Non non non non. C’aurait été trop dur à supporter.

Et la Minelli commençait déjà à se faire des films sur le dénouement de la situation ; passant par tous les scénarios possibles et imaginables, ne s’épargnant rien. Elle avait d’autant plus mal que d’ignorer la suite des événements était on ne peut plus désagréable. Pleurant toutes les larmes de son être, c’est peu assurée qu’elle s’accrocha, presque désespérée à la chemise de Seth, le Gardien de la Tempête de sa famiglia, et sanglotât de plus belle. La perte importante de sang lui faisait perdre la tête et des hallucinations ne tardèrent pas à se manifester. Soudainement, la sombre chevelure de l’homme dont les bras l’enserraient devint plus claire et plus courte, jusqu'à atteindre la même teinte que celle de…
    « Di…no… » Dit-elle, entre deux larmes échappées, les yeux écarquillés et les lèvres pincés.
Sa logique et son bon sens venaient de foutre le camp d’un coup d’un seul, la laissant en gentille proie docile aux griffes d’une folie plus ou moins passagère. Elle aurait dû se douter que la personne qui était là, ne pouvait en rien être celui qui l’a sauvé il y a quelques années de ça maintenant. Mais dans l’immédiat, elle y croyait, malheureusement. Et ses réactions se donnèrent donc en spectacle en fonction de ce que son champ de vision lui transmettait. De nouveau le malaise reprit du poil de la bête et l’emprisonna dans un miasme rugueux au contact de sa peau. Immonde faiblesse. La brune se haïssait de ne pas être capable de mieux.

Son guépard se posta juste a côté de sa tête mais ne put rien faire, a part assister, impuissant a ce triste spectacle, au centre duquel sa maîtresse tant aimée tenait le rôle principal. Lui aussi rageait. Ce n’est pas parce qu’il est un animal, pourvu de quatre pattes et d’une fourrure mouchetée qu’il ne ressent pas les sentiments. S’il avait put, sans doute aurait-il été dévoré dans la seconde les cadavres des hommes qui avait mit Kanon dans cet état, volontairement. Sauf que les flammes de la Tempête avaient déjà tout consommé, aussi ses espoirs de vengeance ne purent s’accomplir sous les mêmes desseins que ceux auquel il aspirait. Ses yeux solaires se braquèrent sur l’entité blessée lorsque de nouveaux mots s’extradèrent de la gorge de Kanon.
    « Dino… Je suis désolée… Pardon d’être une si mauvaise Gardienne… Pardonne…m…oi… »
Suite à cela, la pression de tous les muscles qu’elle contractait avec vigueur se relâcha rapidement et son corps devint une offrande éphémère à Morphée. Plus de pleurs, plus de sanglots, plus d’excuses. Juste un sommeil forcé que la Gardienne de la Pluie avait bien été obligée d’accepter malgré elle. Son animal tenta de la réconforter malgré tout, après qu’elle se soit assoupie, en appliquant quelques coups de langues sur son front souillé par la sueur et le sang mêlé à cette dernière. Seulement, serait-ce suffisant pour faire réaliser à Kanon qu’elle n’était pas aussi seule qu’elle ne pensait ? Il n’y aurait bien qu’a son réveil que la voile sur ce mystère pourrait être levée.

Au bout de la rue, des silhouettes se distinguent. Des alliés Cavallone. Ils étaient ceux accompagnant la demoiselle lors de sa mission et qui l’avait quitté peu après puisqu’elle avait dit vouloir se détendre un peu après en allant flâner en ville. Tout de même inquiets et prit aux entrailles par un très mauvais pressentiment, ils étaient revenus sur leurs pas et découvrait maintenant ce bien triste spectacle. Dans un geste secourable, ils proposèrent à Seth de prendre la jeune femme en charge et de la ramener au Quartier Général, prétextant que là bas, au moins, elle serait soignée correctement.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Let's the Sun shining! {Pv Elysa & Sofia}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's the Sun shining! {Pv Elysa & Sofia}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sun's always shining and she needs love.
» Les mailles brunies du Rohan - problème de traduction
» Zero
» Yung Lysander est dans la place~ I'm shining~
» Elysa Melindra [terminé je pense]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reborn Origins :: ► Lieux Spécifiques :: ● Italie-