Bon niveau requis, inspiré de Reborn.
 

Partagez | 










 

 Le gentleman et les deux gamins [ Pv : Fran, Shadd ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Le gentleman et les deux gamins [ Pv : Fran, Shadd ]   Jeu 10 Mai - 5:14

Permission spéciale. Ces deux mots étaient sans doute parmi ses moins aimée et si ce n'était pas encore le cas cela ne saurait tardé, car une permission spéciale pour elle c'était être libre de faire ce qu'elle veut, sauf son travail, sauf que pour elle, c'était resté auprès de son Boss et c'était peut-être la chose la plus importante pour elle.

Quoi ? Vous ne savez pas de qui je parle ? Par elle j'entends la garde du corps personnel du Boss des Estraneo, je l'ai nommée Ambre. Cette pauvre petite se retrouve seule dehors dans les rues de Namimori grâce, même si à cause correspondrait sûrement mieux, donc je disais, elle était libre avec la fameuse permission spéciale. Pour on ne sait quelle raison d'ailleurs Ludlow n'avait pas besoin d'elle où plutôt de ses services cette fois donc il l'avait comment dirons nous ? Offert un congé obligatoire, c'est ça. Cela arrivait plus souvent qu'on ne le pense que la garde du corps n'est pas à faire mon travail sauf que d'habitude elle restait au QG, trop peureuse pour sortir toute seule.

Comment allait elle faire ? Elle qui était perdue sans son Boss, elle ne savait quoi faire sans lui, il était son guide, son modèle, son oxygène ... Euh pardon ! Je me suis un peu égaré en chemin. Donc comme je disais la petite Ambre marchait tel un enfant perdu dans les rues de Namimori, elle ne savait pas quoi faire, elle eu soudain l'idée de se dire « qu'est-ce que Ludlow-sama ferait à ma place ? » et elle se rappelât tous les moments passer avec Ludlow, l'imaginant dans toute sorte de situation ... Mais rien ne lui vient à l'esprit, il resta aussi vide finalement c'était pas une aussi bonne idée que ça, il fallait dire qu'il était impossible de savoir ce que Ludlow pouvait faire, il était tellement imprévisible que cela relevé de l'exploit de réussir à anticiper une réaction chez lui. Du coup notre petite garde du corps déprimât, qu'aillait elle bien pouvoir faire ? Rien. C'était aussi simple que ça, elle, grande timide marchait dans la rue sans but et se tenant les mains, ne sachant même pas où elle allait.

Comment ça se fait qu'elle ne se perde pas ? Soyez patient, attendez encore quelque instant et voilà c'est fait ! La voici devant une immense forêt. Clignât des yeux pour être sûr qu'elle ne rêvait pas, elle se retournât, un chemin menant à Namimori, comment elle avait fait pour ne pas le remarquer avant qu'elle était aussi loin ? Perdu dans ses pensées, elle avait marché jusqu'à se retrouver en face de la forêt, elle allait donc retourner à Namimori quant quelque chose l'interpella, cela semblait être une énorme pomme ... Une pomme ?! Comment une pomme pouvait être aussi grosse et surtout elle semblait se déplacer. Impossible ! Pourtant, c'était le cas et Ambre redevient celle qu'elle devait être, ne sachant pas quoi faire devant cette chose qu'elle ne connaissait pas. Devait elle y allait ? Devait elle restait ici ? Elle ne savait plus quoi faire, elle était seule personne pour l'aider a choisir. Elle prit sa décision, au hasard, mais elle choisit d'aller voir, s'approchât doucement et elle vit que c'était une personne, portant un chapeau de pomme, c'était vraiment pas banal.

- Bon ... Bonjour ...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le gentleman et les deux gamins [ Pv : Fran, Shadd ]   Jeu 10 Mai - 6:46

C'était un parfait après-midi pour s'en aller chasser les fées. Fran se demandait d'ailleurs si ce n'était pas ce qu'était parti faire Rokudo Mukuro, son maître, quand il lui avait lancé un « Kufufu, j'ai à faire. Reste tranquille, sale mioche » avant de quitter Kokuyo Land, plus tôt dans la matinée. Si c'était le cas, comme Fran le soupçonnait, hors de question d'être laissé en reste.

Le gamin s'était donc armé de sa fidèle panoplie de traqueur de fée, à savoir son traditionnel couvre-chef en forme de pomme, pas exactement du genre discret, ainsi qu'une épuisette qui, traditionnellement, servait à attraper des papillons. Ainsi paré, il avait usé de maintes ruses de Sioux pour échapper à la surveillance de Ken et Chikusa, et avait gagné Namimori d'un pas léger.
Néanmoins, dans cette petite entreprise, il avait négligé un point crucial : Il n'était jamais venu à Namimori. Et Fran n'était pas vraiment le genre de personne doté d'un sens de l'orientation à toute épreuve. Pas du tout, même. Il avait donc demandé sa route à un très sympathique adolescent qui lui avait asséné un bon coup de tonfa sur la tête sans qu'il ne comprenne réellement ce qu'il lui arrivait. Puis à un charmant garçonnet, qui avait fui à toutes jambes en le voyant arriver.
Absolument enchanté par l'aspect accueillant de cette ville de dingues, Fran fit quelque chose qui relevait d'une chute de météorite en plein désert subsaharien niveau banalité de la chose en question : Il réfléchit.

A l'endroit le plus propice pour trouver des fées, bien évidemment. Question existentielle oblige.
Et son génie le mena, après quelques minutes de marche et de nouvelles ruses de sioux pour éviter de croiser à nouveau l'inquiétant garçon armé de tout à l'heure, devant ce qui semblait être, de toute évidence, une forêt. N'importe quel autre gamin aurait compris qu'il était perdu, mais pas Fran. Fran, lui, ne voyait qu'une seule chose : l'opportunité d'attraper des fées.

Epuisette à la main, il s'avança prudemment, sur la pointe des pieds, dans l'orée du bois.
Il allait se jeter sur un buisson dans lequel il était persuadé de trouver une créature magique, quand une petite voix l'interpella.

- Bon ... Bonjour ...

Fran, désemparé à l'idée que son hypothétique fée ne fuit au moindre bruit, tenta de faire comprendre à la nouvelle venue qu'il fallait qu'elle se taise à grand renfort de moulinets de bras. De loin, on aurait pu croire à une imitation, plus ou moins réussie, de la célèbre chorégraphie des Village People.

- Sshhhhhht ! Tu vas faire fuire les fées !

Puis il tendit l'oreille de nouveau, mais il n'entendit plus rien. Déçu, il leva les yeux vers la fille qui l'avait abordé.

- Je te préviens, j'étais là en premier. Si on trouve une fée, je ... Oooh, shhht, shhht !

A pas de loups, et avec toute la discrétion qu'offrait son couvre-chef, Fran s'approcha d'un buisson derrière lequel il lui semblait avoir distingué une silouhette. Il chuchota à la fille qu'il venait de repérer une fée et qu'il allait la capturer.
Puis, il prit une grand inspiration et bondit hors de sa cachette, abattant son épuisette sur la fée présumée.
Quelle ne fut pas sa surprise quand il constata, déçu, que la créature qui le dévisageait derrière le filet ne ressemblait pas plus à une fée qu'à l'impératrice de Russie, mais plutôt à un homme aux cheveux verts pétants qui n'avait pas l'air vraiment ravi. Sans se départir de son sérieux pour autant, il haussa un sourcil.

- Ah. Vous m'arrêtez si je me trompe, mais je ne crois pas que vous soyez une fée. Peut-être que vous êtes une bactérie, dans ce cas, non ? Ca expliquerai le fait que vous ayez des cheveux pour le moins ... atypiques, déclara-t-il, sans que la perspective que ses cheveux à lui ne soient pas vraiment plus banals ne l'effleure.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le gentleman et les deux gamins [ Pv : Fran, Shadd ]   Jeu 10 Mai - 8:53

    Une douce journée venait de commencer. Vous savez, ce genre de jour qui a l'air d'annoncer les meilleurs surprises de la vie. Shadd, notre chère Gentleman, avait un bon présentement en regardant le ciel de Namimori. Cela faisait 48H qu'il était arrivé au Japon dans ce bidule volant ultra serré mais qui laissait des vues forts plaisantes sur les hotess... Le monde vu de haut. Il s'était à peu près habitué au décalage horaire conséquent et surtout à la langue amèrement prononçable. Et oui, nous bouches rondes d'occidental ne sont pas faites pour une langue aussi carrée que le japonais. Fort heureusement, Shadd apprenait vite, plus il passait du temps à l'extérieur à écouter le gens parler, plus progressait. Et pour ça, notre Gentleman était fort, rester dehors des journées entières à ignorer les appelles de Tito et de l'autre poissonnier. Oui, Shadd avait envie de s'isoler un peu ses derniers temps, histoire de se remettre des dommages collatéraux de deux jours de soulade au saké dans les rues de Namimori. Ah ! Namimori, quel charmante petite ville ! Quoi ? Normalement on décrit la ville la première fois où elle est cité ? Quoi ? Je l'ai fait la deuxième fois ? Et alors ?
    Donc, Namimori était une petite ville fort plaisante pour Shadd. Son air pur et revigorant, ses enfants bien élevés qui chahutaient dans les parcs de jeu en criant des choses abracadabrantesques et en arborant fièrement une coupe afro légèrement démodée, ses citoyennes jolies comme le printemps après un hiver rude où votre seule compagnie fut un vieil homme naturellement ivre et toujours de mauvais poils. Un paradis quoi. Shadd aimait cet endroit.

    Je vous ai parlé de surprise tout à l'heure non ? Et bien en eut bien une ! Un pigeon voyageur ! Le volatile atterrit sur l'épaule droite de Shadd et lui picota l'oreille. Le signal. Ce vaillant nid à bactérie ailé portait un message de Tito, ou du moins d'un haut placé des Tomaso... C'était le « chef » de famille actuel qui avait eu l'idée de ce « code secret », cela servait à... Faire passer des messages... Bref, Shadd prit le message attaché à la patte de l'oiseau qui ne demanda pas son reste et repartit dans les airs, tel un grotesque phénix. Le Gentleman déroula le morceau de papier contenant le message et déchiffra :

    « Messire, sir Naito désire manger du sanglier frais, en tant que prédécesseur, il est de votre devoir de combler les désirs de votre descendance. Je vous saurais gré de bien vouloir aller en chasser un.
    [Insérez un nom Italien ici] »


    Puis, au dos de la feuille, écrit avec moins de classe et d'application :

    « Shadd, charge-t-en. Merci.
    Ton boss qui t'aime (enfin...) »


    Quand ? Quand notre Gentleman était devenu le remplaçant de Tito pour les tâches ingrates ? Enfin, cela remontait à plusieurs siècles, ça serait trop long à expliquer. Donc, notre Gentleman devait aller chasser un sanglier et le ramener à Naito. Heureusement que ce dernier vit à Namimori. Tiens ? Cela voudrait dire que Tito serait au Japon ? Notre bien aimé homme aux cheveux (naturellement) verts y réfléchit pendant son périple vers la forêt. Grâce a de charmantes jeunes femmes qui passaient par là, Shadd put savoir que cet endroit était riche en sanglier, une bonne nouvelle. En entrant dans la masse dense de verdure, il sortit son arc de sa boîte-arme et avança. Il marche une bonne vingtaine de minutes, se frayant un chemin entre les fougères et les arbres, avant d'apercevoir, le cousin d'un cochon (c'est pour ne pas répéter sanglier). Il sortit son arc, le pointa vers la bête, visa entre les yeux pour éviter qu'elle ne souffre et... Filet.
    Comme un poisson malchanceux, comme une escalope assez ferme, Shadd se retrouvait en filet ! Enfin, dans un filet. Il se retourna et vit une fille et une pomme... Ah ? Un gamin sous la pomme ? Donc une fille, une pomme et un gamin sous la pomme... Le garçon/fruit avait prit Shadd dans son filet avant de dire sans la moindre intonation de repentance :

    - Ah. Vous m'arrêtez si je me trompe, mais je ne crois pas que vous soyez une fée. Peut-être que vous êtes une bactérie, dans ce cas, non ? Ca expliquerai le fait que vous ayez des cheveux pour le moins ... atypiques

    Que dire ? Que répondre ? Une seule chose vint à l'esprit du Gentleman qui en perdit son japonais...

    - A-Are you kidding me ? /Vous vous foutez de moi ?/

    Il n'avait qu'une envie lui mettre des baffes. Néanmoins, la présence de la charmante fille en retrait lui fit oublié cette idée. Enfin... Pas totalement. Mais quelque chose était bizarre chez cette fille... Sa peau ? Oui, cette couleur était... atypique comme disait le garçon/Steve Jobs (héhé). Shadd reprit donc son sang froid de Lord et parla plus calmement.

    - Hum... Que faites-vous ici ? Vous êtes perdues ?

    Disait-il en s'extirpant de sa prison pour fée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le gentleman et les deux gamins [ Pv : Fran, Shadd ]   Jeu 24 Mai - 5:06

-Sshhhhhht ! Tu vas faire fuire les fées !

Fuir ? Les fées ? Ainsi donc le petit coiffé d'une pomme sur la tête était en train de chasser les fées !? Ambre avait comme tout le monde seulement entendu parler des fées dans les contes pour enfants encore que, elle les avait découverts bien tard. Fallait dire que les scientifiques ne l'avaient pas bordé le soir en lui lisant des histoires. Ce n'est qu'avec son père adoptif qu'elle découvrit les fameux contes des frères Grimm, les contes des milles-et-une nuit, les Walt Disney et encore bien d'autre. D'ailleurs quand elle entendait le mot de fée, elle voyait la fée Clochette, la copine de Peter Pan. Enfin la question n'était pas vraiment là, car tout le monde savait que les fées n'existent pas, du moins la majeure partie, la petite garde du corps ne faisait pas partit de cela. Elle n'avait aucune idée de si les fées existaient ou pas, alors elle croyait presque l'inconnu à la pomme. Surtout quand il ajoutât

- Je te préviens, j'étais là en premier. Si on trouve une fée, je ... Oooh, shhht, shhht !

Puis le mystérieux inconnu se dirigeât vers un buisson, en toute discrétion, il devait surement avoir aperçu une fée, c'est ce qu'il lui chuchota et l'idée d'en voir une attisât la curiosité d'Ambre, elle ne voulait surtout pas rater ça ! Elle suivi le chasseur de fée aussi discrètement qu'elle le pouvait, il sautât avec son filet a papillon pour attraper un homme, oui, oui, c'était bien un être humain et non une quel qu'on que fée, ce qui la déçu, elle qui se faisait une joie de voir une fée de ses propres yeux. Mais l'homme prit dans le filet avait une particularité physique assez remarquable, ses cheveux étaient verts, une teinture peut être ?

- Ah. Vous m'arrêtez si je me trompe, mais je ne crois pas que vous soyez une fée. Peut-être que vous êtes une bactérie, dans ce cas, non ? Ca expliquerai le fait que vous ayez des cheveux pour le moins ... atypiques

Le chasseur de fée avait prononcé sa phrase calmement et surtout sans une once de remord ou quoi que ce soit d'autre. D'ailleurs, le capturé balançât une phrase en ce qui semblait être de l'anglais, elle n'avait que quelques bases dans cette langue pourtant ne comprit rien à ce qu'il avait prononcé. Elle le vit regardait en sa direction, puis ajoutât, dans une langue comprise par les chasseurs de fées tout en se libérant du piège

- Hum... Que faites-vous ici ? Vous êtes perdues ?

Il n'avait pas tout à fait tord, mais pourtant quelque chose la marquait plus, un détail sans importance pour certain, mais qui attirait toute son attention, ses cheveux verts ! Ce n'était pas tant le fait qu'il soit rare, mais aussi que le chasseur de fée l'ayant capturé avait lui aussi des cheveux de la même couleur. Cela pouvait être une coïncidence, surement, mais pourtant Ambre n'imaginât pas cette possibilité et tout en regardant le gamin a la pomme, elle pointât du doigt l'inconnu comme s'il n'était pas là et elle fit quelque chose qui ne lui ressemblait pas, cela aurait étonné n'importe qui la connaissant, mais qui sait, la scène était tellement peu probable que perdu dans ces « Je-ne-sais-pas-quoi-faire » elle avait réagi à la hauteur celle ci

- ... Ton père ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le gentleman et les deux gamins [ Pv : Fran, Shadd ]   Jeu 24 Mai - 6:57

Fran contempla l'inconnu avec un intêret soudain.
Il s'exprimait dans un langage qui, au vu de la tête de la fille à ses côtés, n'était connu que de lui seul. Donc, forcément, c'était au moins une fée. Voir un ovni. Cependant, en se basant sur l'expression du visage de ce bon monsieur, on pouvait largement deviner que l'idée d'avoir été pris pour une fée et capturé sous un filet comme un vulgaire poisson rouge ne l'enchantait pas vraiment. Fran déglutit.

Pourtant, en l'observant,comme n'importe quelle personne cérébrée l'aurait fait, il ne remarqua pas spécialement la couleur pour le moins étrange des cheveux de son vis-à-vis. Quoi de plus normal que des cheveux verts, de toute façon ?

Bref. L'inconnu passait de simple sujet de capture au stade de spécimen digne d'observation. Fran aurait bien voulu que le bruyant, mais néanmoins calé sur la question, gardien de la tempête Vongola, soit ici pour identifier le phénomène. Enfin, en ce moment, il était en mission en Italie, alors il allait devoir se débrouiller tout seul.

- Hum... Que faites-vous ici ? Vous êtes perdus ?

Fran haussa les sourcils. Perdus ? Pas le moins du monde.
Néanmoins, il n'eut pas le temps de répliquer qu'ils cherchaient des fées ou des extraterrestres, que la fille de tout à l'heure enchaîna, en lui posant une question pour le moins ... incongrue.

- ... Ton père ?

Sur le coup, la question étant tellement stupide, Fran ne réagit pas. Puis, lorsqu'il vit que l'inconnue le fixait d'un air interrogateur en pointant l'homme du doigts, il percuta qu'elle s'adressait à lui. A ce moment-là, il nota ce qui avait induit en erreur la jeune femme : Sa couleur de cheveux. Ecarquillant les yeux devant une suggestion aussi improbable, Fran en vint à se demander si l'espèce à laquelle appartenait la jeune fille était pourvue d'un système nerveux et d'un semblant de cerveau.

- Ah, non, je refuse et je nie tout lien de parenté avec cette créature étrange qui se promène avec une arme du siècle dernier sans la moindre honte. Ceci étant dit, monsieur l'inconnu, vous pourriez peut-être venir avec moi voir mon maître ? Il dit toujours qu'il n'y a que moi pour supporter une couleur de cheveux pareille, alors au moins, on pourrait lui prouver qu'il a tort, vous me suivez ? Sinon, puisque vous n'êtes pas une fée, vous êtes quoi, alors ? Un ovni ?

Décidémment, ce spécimen là méritait toute son attention. Peut-être que finalement, il allait laisser tomber la chasse aux fées pour aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le gentleman et les deux gamins [ Pv : Fran, Shadd ]   Ven 25 Mai - 5:13

    En face d'un couple étrange de gamin, notre jeune Gentleman se demandait quand Tito allait arrêter de l'envoyer faire ses sales corvées à sa place, c'est vrai quoi, il y avait cinq autres gardiens tout aussi compétant ! Mais hélas, ce genre de besogne atterrissait presque toujours sur Shadd. Mais il fallait faire avec ! Et puis, si Tito l'avait demandé, cela voulait dire qu'il était très occupé... Ou en train de dormir ou encore en train de jouer les jolis coeurs... Tout ce que Shadd aurait voulu faire en ce moment quoi. Et Malheureusement, il était là, devant deux gosses... Mal élevé en plus :la gamine montra Shadd du doigt. Geste fort désagréable qui avait le don d'énervé l'anglais. Mais avant qu'il ne put rétorqué une bonne leçon de bien séance, elle prit la parole timidement et spontanément :

    - ... Ton père ?


    Père ? Un fils ? Pourquoi pensait-elle cela ? Il regarda attentivement le gamin à tête de pomme... Il avait... Des cheveux verts ! C'était la première personne qui avait cette couleur de cheveux que Shadd avait croisé dans le futur. Un descendant ? Après tout, ce trait physique était dans la base génétique des Volfield. Peut-être un cousin éloigné, ou juste un gamin qui voulait être... Vert. Mais le Gentleman ne put penser à tout cela, le fait que la gamine lui ai demandé si le gamin était son fils l'avait irrité. Un fils ? Un petit garçon pleurnichard dans ses jeunes années, brutal dans la dizaine, invivable dans l'adolescence et distant dans sa vie d'adulte ? Qui en voudrait !? Oui, Shadd ne voulait pas de garçon, mais une petite fille. N'ayez crainte, si un jour il en a une, il sera le plus attentionné et câlin des pères. Mais revenons-en au sujet.

    Pendant que Shadd pensait à tout cela et a encore plus, le garçon tête de pomme prit, d'un ton insolemment neutre, la parole  :

    - Ah, non, je refuse et je nie tout lien de parenté avec cette créature étrange qui se promène avec une arme du siècle dernier sans la moindre honte. Ceci étant dit, monsieur l'inconnu, vous pourriez peut-être venir avec moi voir mon maître ? Il dit toujours qu'il n'y a que moi pour supporter une couleur de cheveux pareille, alors au moins, on pourrait lui prouver qu'il a tort, vous me suivez ? Sinon, puisque vous n'êtes pas une fée, vous êtes quoi, alors ? Un ovni ?


    Meurtre... Étrange créature ? Une arme du siècle ? Le premier réflexe de Shadd fut de cogné sur le chapeau du gamin pomme. À vrai dire, depuis qu'il l'avait vu, il avait envie de la faire. Comme si cette immense forme ronde et rouge demandait, non, suppliait d'être frappé. Une sorte de pouvoir pommo-hypnotique, ce garçon aurait de l'avenir en tant que punching-ball. Et puis c'était quoi cette histoire de maître ? Avouons-le quand même, quand il a parlé de rabattre son caquet à une personne qui critique les cheveux verts, Shadd eut un regain d'intérêt... Qui se perdit très vite avec « Vous êtes quoi, alors ? Un ovni ? ». Notre Gentleman se baissa alors à sa hauteur avant de l'ouvrir :

    - Et, p'tit mioche, d'abord, on parle pas comme ça a des inconnus. Ensuite, mon arc est fait des meilleurs matériaux de mon époque, vu qu'aucun ici ne me convient. Il serait aussi préférable de ne pas indiquer la position de ton « maître » comme ça. *Soupir* Et un ovni, c'est un truc dans le ciel... Navré, je suis tout ce qu'il ya de plus normal.

    Enfin, si on excepte le voyage dans le temps... Et les flammes... Shadd se releva et s'adressa à la fille.

    - Et toi, tu es un genre de Baby-sitter, non ? Alors tu ne devrais pas l'emmener dans une forêt, à moins que tu veuilles le perdre, comme Hansel et Gretel.

    Il se retourna, vit que le sanglier avait détallé depuis un bout de temps, se retourna et prit une cigarette dans sa poche. Il prit ensuite son zippo et l'alluma. Il fuma un peu, fit sortir la fumée par sa bouche et regarda le ciel. Le Gentleman... Hm ? Quoi ? Comment ça il ne s'est pas conduit en Gentleman ? Un Gentleman aurait raccompagné les enfants à la sortie de la forêt ? Laissez-moi vous poser une question, voyer vous une femme majeure à l'horizon ? Alors Shadd le Gentleman n'avait aucune raison d'exister ! Cela étant dit, cette gamine avait de l'avenir et ce p'tit jeune avait sûrement une jeune mère...



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le gentleman et les deux gamins [ Pv : Fran, Shadd ]   Sam 9 Juin - 3:27


Le silence, on aurait pu entendre une fée volait tellement celui-ci était calme. Cependant, quand le chasseur de fée remarquât que c'était à lui que s'adressait la garde du corps, on eu alors le droit de voir ses yeux s'écarquillait tellement la question lui semblait improbable, mais surtout un monologue.

- Ah, non, je refuse et je nie tout lien de parenté avec cette créature étrange qui se promène avec une arme du siècle dernier sans la moindre honte. Ceci étant dit, monsieur l'inconnu, vous pourriez peut-être venir avec moi voir mon maître ? Il dit toujours qu'il n'y a que moi pour supporter une couleur de cheveux pareille, alors au moins, on pourrait lui prouver qu'il a tort, vous me suivez ? Sinon, puisque vous n'êtes pas une fée, vous êtes quoi, alors ? Un ovni ?

Tout avait dit avec un ton des plus neutre, mais cela n'avait aucun intérêt pour elle, elle se demandait une seule chose, comment faisait-il pour autant parler ? Cela relevait de l'exploit pour elle, qui n'arrivait que difficilement à dire une simple phrase. Elle était vraiment intéressée par cette capacité qu'elle ne comprenait pas et pendant cette intense moment de réflexion l'inconnu frappa la pomme, il n'avait pas apprécié le petit discourt, ce n'était pas vraiment étonnant vu ce qu'il lui avait dit au contraire n'importe quelles personnes qui étaient qu'un tout petit peu normal l'aurait sûrement fait.
Cela avait stoppé net les pensées d'Ambre, maintenant elle regardait la scène, ne sachant pas quoi faire restant comme ça à rien faire et essayant de ne pas distraire les deux inconnus aux cheveux verts.

- Et, p'tit mioche, d'abord, on parle pas comme ça a des inconnus. Ensuite, mon arc est fait des meilleurs matériaux de mon époque, vu qu'aucun ici ne me convient. Il serait aussi préférable de ne pas indiquer la position de ton « maître » comme ça. *Soupir* Et un ovni, c'est un truc dans le ciel... Navré, je suis tout ce qu'il ya de plus normal.

Lui aussi avait beaucoup parlée ! Cela la marquât aussi, elle ne savait vraiment pas comment ils faisaient. De plus, elle ne l'avait pas remarqué, mais oui il avait parlé de « maître », c'était un disciple, mais de quoi ? Qu'est-ce que son maître pouvait-il bien lui enseignait ? A quoi pouvait-il bien ressemblait ? Soudait l'image d'un vielle homme avec une longue barbe et un chapeau de pomme apparu dans sa tête, l'archétype même, il était impossible qu'il ressemble à ça pourtant Ambre ne pouvait pas l'imaginer autrement.
Et avant qu'elle ne puisse commencer à dire quelque chose ou plutôt à penser à ce qu'elle pourrait dire l'inconnu lui adressât la parole.

- Et toi, tu es un genre de Baby-sitter, non ? Alors tu ne devrais pas l'emmener dans une forêt, à moins que tu veuilles le perdre, comme Hansel et Gretel.

Hansel et Gretel ? Ambre ne savait absolument pas de quoi il parlait, mais cela ne devait pas être un exemple exemplaire, au contraire ... Mais comme elle n'était pas sa Baby-sitter cela réglait la question. Mais elle ne savait pas quoi lui répondre, elle ne savait jamais quoi répondre ni quoi faire, si au moins elle avait quelqu'un qu'elle connaissait dans les environs, elle pourrait lui demander quoi faire. Elle baissât la tête, commençât à jouer avec ses doigts et dit doucement.

- Je ... Je ne sais pas quoi faire ... Je ne sais pas comment faire avec les autres ...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le gentleman et les deux gamins [ Pv : Fran, Shadd ]   Lun 11 Juin - 2:12

Fran avait écouté, terriblement ennuyé, le court dialogue entre ses deux vis-à-vis. Il avait d'ailleurs du se retenir de bailler, puisqu'on lui avait dit que ce n'était pas poli. Il avait à peine levé les yeux quand ce vilain inconnu lui avait applati la tête, lui détruisant sans doute au passage l'un de ses rares neurones.
Toujours est-il que quand l'autre ancêtre daigna lui répondre, Fran décida de mettre de côté la politesse.

- Et, p'tit mioche, d'abord, on parle pas comme ça a des inconnus. Ensuite, mon arc est fait des meilleurs matériaux de mon époque, vu qu'aucun ici ne me convient. Il serait aussi préférable de ne pas indiquer la position de ton « maître » comme ça. *Soupir* Et un ovni, c'est un truc dans le ciel... Navré, je suis tout ce qu'il ya de plus normal.

Fran leva vers l'inconnu un regard terriblement déçu, haussa les épaules et poussa un soupir juste assez audible pour agacer ce drôle de bonhomme vert.

- Ah. C'est fort triste, ça, parce que ça veut dire que vous n'êtes pas digne d'interêt et que je perd mon temps à parler avec vous depuis bientôt cinq minutes. Ahlala.

Par pur réflexe de survie primaire, Fran s'écarta de son interlocuteur, instaurant entre eux une distance de sécurité, pour éviter de se reprendre un mauvais coup à l'improviste. Décidémment, est-ce qu'ils manquaient tous autant de courtoisie, dans cette petite ville ?
Plongé dans sa réflexion sur les habitants de Namimori, Fran se désintéressa de la conversation et s'égara dans ce fameux questionnement existentiel sur la politesse des japonais. Au bout d'un temps qui lui parut extrêmement long (ennui, quand tu nous tiens), il daigna tendre l'oreille et entendit la gamine bizarre, à qui articuler deux mots semblait demander un effort surhumain.

- Je ... Je ne sais pas quoi faire ... Je ne sais pas comment faire avec les autres ...

Fran réfléchit un instant, décida que cette fille, sur l'échelle de la timidité, se situait à un niveau à peine inférieur à celui de Chrome Dokuro, et poussa un énième soupir las.

- Si je puis me permettre, je connais une fée stupide coiffée comme un ananas et planquée derrière un cache-oeil avec qui tu t'entendrai à merveille, il faudrait peut-être que je te la présente. Et c'est pas que je sois indifférent à ton triste sort, mais mon maître dit que je manque cruellement de diplomatie alors il vaut mieux pour toi que j'essaie pas de te consoler. Bon, sur ce, on fait quoi ? Parce que je sais pas si vous comptez rester planter ici toute l'après-midi, mais moi, c'est pas mon intention. Je peux faire abstraction du fait que vous soyez inintéréssants au possible et on n'a qu'à aller chasser les fées tous ensemble, qu'est-ce que vous en dites ?

Et pour clore sa sympathique déclaration, Fran fit un effort surhumain et leur adressa un sourire éclatant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le gentleman et les deux gamins [ Pv : Fran, Shadd ]   Jeu 21 Juin - 3:01

    - Ah. C'est fort triste, ça, parce que ça veut dire que vous n'êtes pas digne d'interêt et que je perd mon temps à parler avec vous depuis bientôt cinq minutes. Ahlala.

    À ses mots, Shadd fit un pas pour frapper ce petit insolent mais celui-ci recula instantanément. Alors, il le regarda l'oeil rempli de rage avant de rajouter en grognent.

    - Misérable...

    Le Gentleman repris son sang froid et se tourna vers la jeune fille. Il lui fit remarquer qu'elle ne devrait pas se promener avec un gosse aussi « pommé » en pleine forêt, une attention louable. Mais voilà ce qu'elle lui rétorqua :

    - Je ... Je ne sais pas quoi faire ... Je ne sais pas comment faire avec les autres ...

    Hm ? Que répondre à cela ? Une jeune demoiselle perdue dans ses relations sociales... Si seulement elle était un peu plus vieille... Bref, Shadd la regarda et allait dire un truc hyper cool genre : « Fais juste ce que ton coeur te dit de faire » mais un petit être venu d'un asile pour fruit géant prit la parole.

    - Si je puis me permettre, je connais une fée stupide coiffée comme un ananas et planquée derrière un cache-oeil avec qui tu t'entendrai à merveille, il faudrait peut-être que je te la présente. Et c'est pas que je sois indifférent à ton triste sort, mais mon maître dit que je manque cruellement de diplomatie alors il vaut mieux pour toi que j'essaie pas de te consoler. Bon, sur ce, on fait quoi ? Parce que je sais pas si vous comptez rester planter ici toute l'après-midi, mais moi, c'est pas mon intention. Je peux faire abstraction du fait que vous soyez inintéréssants au possible et on n'a qu'à aller chasser les fées tous ensemble, qu'est-ce que vous en dites ?

    C'était quoi son délire avec les fées lui ? Cet enfant était réellement bizarre, voir ineffablement étrange. Shadd enleva sa cigarette de sa bouche, soupira un moment avant d'ajouter :

    - Je présume que je ne peux vous laisser là seul vu que vous avez l'air perdu... Soit, je vais vous
    raccompagner en dehors de la forêt.


    Il se retourna. Non, par là c'était là où le sanglier était... Pour où notre Gentleman était venu ? Par la droite ? La Gauche ? Tout droit ? Shadd était tellement concentré sur sa chasse qu'il avait oublié qu'il était dans un territoire complètement inconnu. Il n'avait pas prit la peine de se faire des points de repère, ni même de retenir -par exemple- comment il voyait l'arbre le plus grand depuis l'entrée de la forêt, chose qu'il faisait constamment dans le passé après s'être perdu avec une charmante demoiselle, mais ça c'est une tout autre histoire...
    Scrutant discrètement les alentours du regard, Shadd commençait à désespéré. Que fallait-il faire ? Oh ! Mais oui ! Nous sommes au 21ème siècle ! La technologie est toujours la solution. Shadd, fouilla dans sa poche à la recherche de son portable toute en disant d'un air assuré :

    - Et bien, il semblerait que nous soyons tous perdu... Mais, j'ai la solution, la geo-localisation ! J'adore ce... Siècle ?

    À ce moment, il avait posé ses yeux sur l'écran de son portable... Pas de réseau... La belle affaire... Il essaya tout de même de garder son sang froid avant d'ajouter :

    - Y a pas de réseau...
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le gentleman et les deux gamins [ Pv : Fran, Shadd ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le gentleman et les deux gamins [ Pv : Fran, Shadd ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reborn Origins :: ► Namimori :: ● Alentours-