Bon niveau requis, inspiré de Reborn.
 

Partagez | 





 

 Tous les champignons sont comestibles au moins une fois.... [LENA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Tous les champignons sont comestibles au moins une fois.... [LENA]   Ven 15 Juin - 3:50

    - Allons nous entraîner à l'extrême aujourd’hui encore !

    C'était ce que Ryohei avait crié en sortant de son lit. Aujourd'hui, il n'y avait pas cours, normal c'était dimanche. Notre gardien du Soleil allait encore une fois passer son temps libre à faire du sport, à s'entraîner, à se reposer, à progresser. Il allait comme toujours se rendre dans les montagnes près de Namimori, en haut du temple. Cet ex-magnifique endroit était devenu un vrai champ de bataille depuis que Ryohei avait décidé de parfaire sa maîtrise des flammes là-bas. En effet, cet endroit était isolé, il était entouré d'une forêt assez dense qui absorbait les bruits que faisait le gardien. Mais les attaques et autres chocs titanesque qu'exerçait Ryohei depuis son retour du futur commencer à changer le paysage.
    Sasagawa s'était donc levé de son lit avec son énergie et son entrain habituel, il courra dans la salle de bain, coupant la priorité à son père que ne demanda pas son reste et alla se recoucher. Le dimanche, M. Sasagawa était comme ça, il cherchait la moindre excuse pour retourner dans les bras de Morphée. Ryohei lui, avait toujours la pêche, quel que soit le jour. Il fit sa toilette matinal, se brossa les dents, s'habilla et descendit ensuite prendre son petit-déjeuné. Il le fit rapidement et courut vers la porte. Il déboula à toute vitesse dans les rues de Namimori en fonçant tout droit vers les montagnes.
    Il fit le trajet en quelques minutes, à reculons, c'était plus fun. Il enjamba plusieurs obstacles avant d'arriver dans son endroit d'entraînement. Comme dit plus haut, la place était en assez piteuse état. La végétation avait laissé place à un grand cercle de terre retournée, troué ou abîmé. La zone défriché était cependant limité, heureusement pour dame nature. Plusieurs traces d'impact s'éparpillaient un peu partout sur le surface et le soleil, n'ayant plus d'arbre pour capter sa chaleur, chauffait infernalement le sol sec. Ryohei s'assit au beau milieu de l'endroit. C'était la première chose qu'il faisait toujours. Il s'asseyait, se calmait, enflammait son anneau et essayait d'avoir une flamme plus pure, tâche légèrement compliqué.... Légèrement... Pour ce faire, il devait se concentrer sur sa détermination, faire de son but une chose qu'il voudrait au point de vouloir mourir, une dernière volonté. Colonello, superviseur officiel du gardien du Soleil et squatteur à temps partiel de la chambre de Kyoko, lui imposait une heure de séance par jour. Cela reposait son corps et augmenter sa capacité de concentration qui était... disons (très) en dessous de la moyenne. Il faut dire que si cela ne concernait pas la sport, Ryohei se désintéressait très vite.
    Donc, le capitaine l'équipe de boxe fit son heure et commença ensuite son entraînement intensif. Première étape, le plus de maximum canon possible sans utiliser de flamme. Ensuite, repos de 15 minutes. Puis, le maximum de maximum canon possible en utilisant les Maximum Break de Knucle et les flammes. Puis une heure de repos. Ensuite venait alors divers entraînement entrecoupé par plusieurs minutes ou heures de repos. C'est Colonello qui imposait toutes ses pauses, pour que le corps de Ryohei reste optimal, il était bien veillant, même s'il était à l'autre bout de la planète.
    À la fin de la matinée, Ryohei entama un entraînement de flamme plus... Spécial. Il devait lever les mains au ciel, crier de toutes ses forces et maintenir la flamme de sa bague le plus longtemps possible. Son record était de 17 minutes, avec des pauses pour reprendre son souffle je vous rassure. Le gardien ne voyait pas bien l'utilité de cela, mais le bébé à la tétine bleu insistait. Une blague ? Toujours est-il que Ryohei le faisait à chaque entraînement, sans pour autant progresser. Il se mit en position, prit une énorme inspiration, enflamme son anneau, et poussa un cri à en faire frémir une puce d'eau douce. Mais après quelques minutes... Il reçut mystérieusement un choc à la tête... D'une... Poêle ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Tous les champignons sont comestibles au moins une fois.... [LENA]   Sam 30 Juin - 23:31

Aujourd'hui était une très belle journée. Le genre de journée parfaite pour faire du tourisme, ou passer son temps à la plage. Également une journée parfaite pour cuir au soleil, mais il ne faut pas non plus virer pessimiste, c'est mauvais pour le moral. Bref, c'était une journée ensoleillée qui vous invitait à sortir les bras ouverts. Surtout pas à rester enfermé chez soi en attendant l'orage pour se dire : « Tiens, il faisait beau tout à l'heure, j'aurais pu aller faire du vélo. » ou tout autre constatation inutile puisque la pluie bat désormais rageusement vos carreaux.

C'est donc par cette magnifique journée que Lena entreprit ses premières investigations criminelles à Namimori. Pourquoi ici et pas en Italie ? Parce que les derniers renseignements qu'elle avait reçus indiquaient clairement que des activités mafieuses de plus en plus importantes s'effectuaient dans cette région. Elle avait aussi découvert que d'éminents parrains ou mafieux d'Italie se rendaient régulièrement ici. Elle en donc conclu que Namimori cachait d'étranges secrets qu'elle allait se faire un plaisir de découvrir. Elle adorait en savoir toujours plus, c'était un fait prouvé à plusieurs reprises, même dans les situations les plus délicates.

Il faut également préciser que Lena se rendait là-bas pour plusieurs raisons. Certes, Namimori semblait receler de mafieux, mais il n'y avait pas que ça pour attiser sa curiosité. Déjà, il y avait le fait que des toutes fraiches informations récupérées à Palerme lui avaient apprises que le type qu'elle haïssait le plus au monde avait été aperçu pour la dernière fois là-bas, au Japon. Et comme elle s'était admirablement jurée de l'exterminer de ses propres mains, elle n'allait pas le laisser filer de cette manière, comme il l'avait toujours fait jusque là.

Ensuite, il y avait la généralité suivante : la Mafia devait disparaître. Les Parrains et les membres éminents en premier. Alors si ceux-ci avaient justement décidé de voyager vers Namimori en ce moment, elle n'allait pas rater une occasion pareille d'en éliminer quelques uns. Et puis, le coin devait dans ce cas contenir des documents et autres informations classées top-secrètes de la plus haute importance sur le monde mafieux. Elle n'allait tout de même pas laisser passer ça, ça aurait été vraiment trop bête. Surtout que, petit bonus en prime, Ash Chase se rendait parfois là-bas, lui aussi. Elle aurait peut-être une chance de le croiser, aussi infime soit-elle, elle n'avait rien à perdre à y croire.

Voilà comment Lena débarqua à l'aéroport, la veille de cette toujours aussi splendide journée, avec la ferme intention d'en apprendre le plus possible sur Namimori et ses récentes activités mafieuses dans un délai de quarante huit heures, montre en main. Rendez-vous avec un client le surlendemain en Italie oblige.

Au petit matin, elle se leva et se prépara avec méthode. Calculant le tout à la seconde près, elle était prête à sortir mains d'une heure après s'être réveillée. Malgré le fait que c'était un dimanche, le quartier semblait animé. En voyant ce soleil, elle regretta un instant de ne pas pouvoir se poser un moment quelque part pour observer un paysage à peindre en rentrant. Mais elle n'avait pas le temps du tout pour ça. Calepin à la main, elle parcourra Namimori à l'affut de la moindre petite chose susceptible de l'intéresser. Elle interrogea des passants, leur demandant s'ils voyaient des choses se passer anormalement autour d'eux, ces derniers temps. Elle n'hésita pas à parler directement de personnages importants comme les Arcobalenos. Avait-on vu des bébé habillés comme des adultes, récemment ?

La matinée se passa atrocement rapidement. Le temps fila sans que Lena ne le voit réellement. Elle avait récolté beaucoup d'informations en peu de temps et elle était contente du résultat. Elle n'aurait peut-être pas besoin de contacter les types louches qui savaient tout sur tout et qu'elle était obligée de payer cher pour pouvoir compléter ses recherches inachevées par manque de données, ou de temps. Il faut dire que le délai suivant les clients variait tellement qu'elle ne savait jamais exactement comment allait se finir chaque enquête. Mais cette fois, ça c'était bien passé. Namimori semblait être un lieu relativement tranquille, si bien que le moindre changement se faisait ressentir fortement. Et c'était temps mieux pour elle.

Ainsi, elle apprit que des collégiens se rassemblaient souvent en compagnie d'étranges personnages pour se livrer à des activités bizarres. Ce n'était, certes, pas très précis, mais elle faisait rapidement le lien avec ce qu'elle savait de la Xe génération Vongola logeant pour la plupart ici, au Japon. Ils étaient particulièrement jeunes et des figures importantes du monde de la criminalité se rendaient à leur rencontre pour les entrainer et les former au rôle de gardien. Seules manquaient les données sur le parrain. Rien, nada, que dalle. Ce type était aussi transparent qu'une vitre. Et c'était d'ailleurs plutôt embêtant.

La dernière information qu'elle reçu finit par la conforter dans son choix de trouver un des gardiens du Decimo pour en savoir un peu plus sur ce dernier. Il y en avait apparemment un qui était excessivement en forme, et en continue. Il partait régulièrement s'entrainer dans les montagnes proches. Il aurait même dévasté toute une partie de al forêt qui entourait le temple situé là-haut. Lena soupçonna tout de suite qu'une flamme pouvait être derrière cet exploit.

Voilà pourquoi elle se retrouva à parcourir d'un pas rapide la forêt jusqu'à arriver au sommet de la montagne. Ça ne fut pas de tout repos mais elle fut satisfaite du résultat de ses efforts. Elle venait, effectivement, de déboucher sur une clairière anormale qui ressemblait plus à un cratère qu'à autre chose. Au centre, un homme. Elle le reconnu tout de suite, grâce aux photos qu'elle avait réussie à récupérer. Ryohei Sasagawa, gardien du soleil Vongola, qui s'agitait dans tous les sens à un cinquantaine de mètres d'elle. Elle prit soin de masquer le plus possible sa présence avant de s'avancer à pas lent.

C'est alors que se produisit quelque chose d'étonnant. L'adolescent leva les bras au ciel, comme s'il invoquait un quelconque esprit maléfique, avant de crier de toute ses forces, arrachant une grimace à la brune. C'était douloureux pour ses oreilles, et ça le rendait parfaitement ridicule. Discrètement, elle sortir sa plus fidèle arme de sa veste et continua à s'approcher, furtivement. Et enfin, lorsqu'elle fut juste derrière lui, elle lui assena un énorme coup de poêle à frire sur la tête.

« Non mais tu vas la fermer, oui ?! »

Un peu débile, le gardien du Xeme. Il n'avait même pas était capable d'éviter son attaque, si on peut vraiment appeler ça une attaque. Sans attendre qu'il remette ses idées au clair, elle sortir sa boîte arme et, après avoir fait apparaître une belle flamme rouge à sa bague, ouvrit le cube de métal pour récupérer son arme et la pointer sans ménagement sur la tête de ce pauvre Ryohei.

« Tu vas gentiment me dire tout ce que tu sais sur le Dixième Parrain des Vongolas, ou je te fais sauter la cervelle. »


Poétique, vraiment. Enfin, il faut dire que Lena n'est pas non plus là pour rigoler. Elle a un travail à finir, elle. Et elle n'a jamais gagné le prix de la gentillesse non plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Tous les champignons sont comestibles au moins une fois.... [LENA]   Dim 1 Juil - 2:59

    Un coup dans la tête. Bien placé qui plus est ! Ce violant choc survint sans crier gare, une véritable surprise pour Ryohei et surtout pour son crâne. Bon, je vous rassure, il n'avait rien de casser, notre ami avait la tête dure, littéralement parlant ou non. Quoique que normalement il devrait être habitué à ce genre de traitement. Il subissait souvent cela avec : Colonello, Hibari, Reborn et Gokudera en ne citant que qu'eux. Oui, le quotidien de notre boxeur était assez spartiate mais il fallait bien cela pour engendrer un Gardien du Soleil.

    D'ailleurs, depuis le retour du futur, Ryohei était fier d'être un gardien. C'était un honneur pour lui, une distinction. Il avait commencé à éprouver ce sentiment quand il rencontra Knucle, le Primo Gardien du Soleil avait franchement la classe et était fort puissant. Alors Ryohei décida de le surpasser et, en se disant à chaque entraînement qu'il se rapprochait un peu plus de lui, commença à prendre conscience de ce qu'il savait faire. De la puissance de ses coups à la vitesse de ses enchaînements en passant par sa robustesse. Bien sûr, il devint un peu plus orgueilleux que la normale, mais Colonello était là pour le remettre sur le droit chemin. Ça sert à ça les amis.

    Mais revenons-en au choc à l'arrière du crâne de Ryohei. On l'avait frappé, en traître en plus ! Attaquer par derrière, quel manque de fair-play. À la limite la personne aurait pu crier au dernier moment, bien que Ryohei ne l'aurait sûrement pas entendu à cause du cri assourdissant qu'il était en train de sortir. Notre jeune mafieux s'étala alors gracieusement sur le sol avant de se relever aussi sec. L'habitude, ne jamais rester plus de dix secondes par terre, se relever le plus vite possible en d'autre mot. Il mit cependant quelques secondes à reprendre ses esprits, il voyait double et entendait sourd -oui oui ça se dit-. Une fois ses sens revenu à un état un peu normal, il leva les yeux vers son agresseur. Enfin, son agresseuse. C'était une femme ! Néanmoins ne soyez pas inquiet, cette abruti de Ryohei était trop bête pour du sexisme. Femme ou homme, il ne voyait que des recrues potentiels pour son club. Je dis cela car certain Gardien du Decimo pourrait dire « Ah la honte il s'est fait frapper par une femme ! » -je parle évidemment de Lambo et non de Gokudera et d'Hibari-. Bref, la femme prit la parole.

    - « Tu vas gentiment me dire tout ce que tu sais sur le Dixième Parrain des Vongolas, ou je te fais sauter la cervelle. »

    Hein ? Elle en voulait à Sawada ? Qui était-ce ? Elle faisait partie des Vongola ? D'une autre famille ? Elle était seule ? Était-elle dangereuse ? Autant de questions qui auraient dû traverser l'esprit de Ryohei, mais voilà justement, ici on parlait de Ryohei. Il se contenta de la regarda bizarrement quelques secondes avant de comprendre qu'il ne fallait rien dire à cette femme, ou alors il fallait lui mentir... Mais il fallait surtout réagir. Alors, avec la noblesse des Yakuza du nord, Ryohei rétorqua -très en retard après la dernière réplique-.

    - T'es qui toi ? K'es-ce tu veux ?

    Qu'est-ce qu'elle voulait, cela semblait claire, elle voulait des informations sur Sawada, mais rien ne devait filtrer, ordre de Reborn. Ce roux se mettait déjà suffisamment dans le pétrin tout seul, pas besoin d'une folle qui frappe par derrière qui lui colle aux basques. Mais ? Elle l'avait frappé avec une arme ? Où était-elle maintenant. Quand Ryohei pensa à cela, il se souvint qu'il avait vu cette femme ranger la poêle dans une boite-arme, avec une flamme de la tempête. Donc, elle faisait non seulement partie de la mafia mais en plus elle n'allait pas bien s'entendre avec Ryohei. Oui, d'expérience, le Soleil et la Tempête n'étaient jamais très complice. Alors, le boxeur, bien échauffé par son entraînement, enflamma son anneau-boite-arme et libéra Garyu.

    - Si tu veux te battre, je suis ton homme ! Garyu ! Cambio Forma !

    Garyu s'exécuta et prit la forme des gants, des bottes à propulsion et du casque de protection de boxe de Knucle.

    - Si tu veux des info sur Sawada, faudra me passer sur le corps !


    Ah oui, outre le fait qu'il venait de dévoiler le nom de Tsuna sans s'en rendre compte, Ryohei avait complètement oublié de se faire tirer dessus par les canons de Garyu, afin de profiter des avantages de la flamme du Soleil, tant pis, il allait faire sans.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Tous les champignons sont comestibles au moins une fois.... [LENA]   Sam 18 Aoû - 5:16

Lorsqu'elle l'avait vu se relever aussi rapidement, Lena s'était dis que cet adolescent allait peut être lui donner plus de fil à retordre qu'elle ne l'avait cru. Malgré le fait qu'il gueulait comme un imbécile depuis bien cinq minutes avant qu'elle ne le sorte de sa léthargie. Mais en fait, non. Déjà le temps qu'il mit pour reprendre ses esprits l'impressionna par sa lenteur. Certes, le coup qu'elle lui avait flanqué derrière le crane n'était pas amical, mais tout de même, s'il était gardien, du soleil qui plus est, ce gamin devait s'assurer d'être toujours prêt à combattre qui que ce soit pour protéger son boss. Enfin, c'est ce qu'elle imaginait. Que ça se passait de cette façon au sein des familles mafieuses. Mais lui, il n'avait vraiment pas l'air de se servir de son cerveau très souvent.

-T'es qui toi ? K'es-ce tu veux ?

Elle n'avait pas baissé son arme, celle-ci toujours pointée vers le front du garçon. Elle s'était juste reculée de quelques pas, par précaution. Ce type restait un mafieux, il ne fallait surtout pas l'oublier. Elle resta simplement perplexe quand à ce qu'il venait de lui demander. Il s'imaginait peut-être qu'elle allait lui balancer son nom son prénom et la raison de sa menace comme ça ? Oh, c'est pas le monde des bisounours ici, mon gars. Elle ne répondit donc pas à sa question et se contenta de le fixer comme s'il venait de lui sortir la pire des âneries. Ah, si, elle lui accorda juste quelques mots :

« Qui je suis et ce que je veux t'as pas besoin de le savoir. Dis moi juste où est ton boss. »

Mais il ne sembla pas vouloir coopérer du tout. Probablement qu'il avait reçu des consignes clairs telles que ne donner aucunes informations sur la famille à qui que ce soit, ce qui semblait évidemment, quand on y repensait. Enfin, elle avait quand même espérait, durant quelques secondes, que la simple menace d'une arme à feu le ferait tout cracher, mais c'était bien évidemment vain. De plus, ce lycéen avait l'air d'être continuellement sur des charbons ardents. Si elle ne savait pas déjà qu'il était gardien du soleil de la famille Vongola, elle aurait surement pensé que sa flamme était celle de la tempête. Comme elle, donc.

- Si tu veux te battre, je suis ton homme ! Garyu ! Cambio Forma !

Elle recula encore de deux pas lorsqu'elle vit apparaître, sortit d'une boîte arme, un kangourou dont certaines parties du corps étaient entourées d'une flamme jaune. Elle observa un instant l'animal, se disant que cette mission allait être plus compliquée que ce qu'elle avait cru lorsqu'elle avait aperçu Ryohei, et se maudit de ne pas avoir eu assez d'info sur sa manière de se battre. Soudain, la bête prit la forme de matériels de combat. Elle n'aurait su dire exactement lequel, mais l'adolescent semblait désormais prêt à se battre contre tout ce qui arriverait, dans cet accoutrement.

Si tu veux des info sur Sawada, faudra me passer sur le corps !


« Comme tu voudras » lâcha-t-elle, légèrement amusée par le fait qu'il venait de commettre une énorme gaffe en révélant le nom de, elle supposait, le parrain qu'elle recherchait. Elle garda ce-dit nom dans un coin de sa tête pour plus tard, lorsqu'elle en aurait fini avec cet imbécile.

Gardant son arme dans une main, elle sortit à son tour une boîte arme de sa poche avant de l'activer à l'aide de son anneau. Une marmotte au pelage brun et dont la queue était entourée d'une flamme de la tempête vînt s'installer avec lassitude sur ses épaules. Lena rangea sa boîte et passa tendrement sa main dans le pelage de l'animal, ne craignant rien quand à la flamme à laquelle elle était, elle, parfaitement immunisée.

« Bonjour, Elio. » murmura-t-elle à l'animal qui remua le museau et secoua la queue, projetant des petites flammes sur les côtés, comme pour exprimer son contentement de revoir son propriétaire après un petit bout de temps. Puis elle se retourna vers Ryohei et le toisa de toute sa hauteur, les sourcils froncés, prête à réagir à la moindre de ses attaques.

« T'es sur de réellement vouloir te battre ? De simples informations nous permettraient, à tous les deux, de repartir sans se blesser, tu sais ? »

Elle n'essayait en rien de gagner du temps, elle aurait simplement voulu éviter de combattre, car elle n'était même pas venu pour ça, à la base. Mais ce gardien énergique l'avait surpris par son caractère, elle ne s'attendait nullement à ça. Et ne pas savoir autant de chose qu'elle l'aurait voulu sur lui la désavantageait grandement. Mais en voyant l'air décidé du jeune homme, elle capitula.

« Bon, c'est toi qui voit ... »

Elle soupira doucement, tandis que la boule de poils brune ancrée sur ses épaules grogna méchamment en direction de ces inconnus qu'elle voyait déjà comme des agresseurs. Lena recula de quelques pas pour pouvoir manipuler son pistolet avec plus de facilité et se prépara à combattre. La tension était palpable. C'était au premier qui passerait à l'action que reviendrait l'avantage, et elle n'avait aucunement l'intention de se laisser faire.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tous les champignons sont comestibles au moins une fois.... [LENA]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tous les champignons sont comestibles au moins une fois.... [LENA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La nuit, tous les chats sont gris. Qu'en est-il des tigres ? [Raphael Mercury]
» La nuit tous les chats sont gris...
» En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis (With Marie de Guise
» La nuit, tous les chats sont gris - Acte I
» En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis [Ando] (abandonné)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reborn Origins :: ► Namimori :: ● Alentours-