Bon niveau requis, inspiré de Reborn.
 

Partagez | 

 

 un amour suicidaire ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité

MessageSujet: un amour suicidaire ~   Ven 15 Juin - 8:56


Nano regarda autour de lui … Où était-il ? Se retrouver dans un lieu inconnu devenait une habitude ! A bien y regarder, il se trouvait dans un aéroport. Bon, il supposait que la valise sur laquelle il dormait auparavant était la sienne. Etant donné que les panneaux étaient ornés d’un language incconu, il supposait qu’il n’était pas en Italie.

Ah, oui§ Il devait rendre visite au rejeton Bovino qui était maintenant gardien des Vongolas. Sauf que vu qu’il avait été envoyé dans le seul but d’être débarassé de lui un temps, il était seul, et ne savait pas où aller. Surement une idée lumineuse de Kei. Remarque, Ethan pouvait tout aussi bien avoir fait le coup. Ou alors était-ce le boss qui l’avait éloigné parce qu’elle avait un « ami » de passage chez eux ? Il faudrait qu’il enquête, Lara ne devait avoir aucun autre ami que sa famille.

Mais pour le moment il devait déjà trouver le jeune veau. Il sortit vers la ville, et se ballada un moment dans les rues, inconscient d’attirer les regards, sa queue se tortillant derrière lui. Mais l’attention générale se trouva un autre bouc émissaire quand un bruit sourd retentit dans la rue.

En tournant la tête vers la source de bruit, aperçut un homme d’une trentaine d’année qui se faisait grandement réprimander par… Un adolescent ? Cela surprit le gardien qui s’imaginait maintenant Elysa faire la morale au boss… Tout simplement impensable . Alors Nano se pencha un peu plus sur le garçon, il devait avoir entre 16 et 18 ans à tout casser , mais il dégageait plus de charisme que tous les adolescent qu’il avait rencontré jusqu’alors. Physiquement parlant, il était très beau, ne put-il s’empecher de remarquer. Des cheveux noirs de jais qui faisaiten ressortir ses yeux d’un gris intense et pur. Dommage qu’il soit en colère, sourire lui irait si bien.
Nano l’imagina sourire, en hiver, les joues rougies par le froid, et il se dit qu’il adorerait le réchauffer, et en disant ça il sentit la chaleur lui monter aux joues, son cœur battait plus fort, et il se mordit la lèvre inférieure pour ne pas laisser des pensées déplacées à propos du garçon s'établir dans son esprit, garçon qui continuait son chemin sans se soucier le moins du monde du Bovino de la rue d’en face.

Qu’est-ce qu’il se passait ?

Normalement, il ne sentait pas ses entrailles se nouer lorsqu’il voyait des gens passer en face de lui, aussi adorablent soient-ils, il n’avait pas envie de leur sauter dessus, ne s’imaginait pas en rougissant se promener avec eux main dans la main… Non, vraiment, il n’avait jamais connu ça… Ou bien cela datait tellement qu’il l’avait oublié. Ce n’était pas une simple sympathique, comme avec ses collègues Bovino, ni même le sentiment de bonheur profond lorsqu’il était avec ses filles, ou bien avec Elysa qu’il considérait comme telle, ou encore cette forte amitié –à sens unique, mais tout de même- qu’il partageait avec son boss mégalo.

De l’amour, voila ce que ressentait l’animal. Sentiment inconnu envers homme inconnu. Mais il s’en fichait, il écoutait son cœur battre la chamade, sans pouvoir l’arrêter, sans vouloir l’arrêter, profitant de cet instant magique. Aurait-il était moins simplet se serait-il dit que c’était idiot de tomber en amour avec un homme qu’on avait juste aperçut au loin. Aurait-il eu de la réflexion, aurait-il peut être songé qu’il s’était marié autrefois et qu’il n’était pas censé être attiré par les garçons. Mais on le sait tous, Nano ne peut pas penser, il préfère écouter son cœur, qu’on entendait surement de l’autre côté de la planète.Alors, ses instinct reprenant le dessus sur ses sentiments, il suivit discretement son futur amant –esperait-il- dans les sombre rues de Namimori, comme l’aurait fait n’importe quel chat face à une proie de choix. Oui, en cet instant dans la tête de Nano, on pouvait comparer Hibari à un énorme morceau de steak d’excellente qualité, et le chat comptait bien y gouter dans les plus bref délais…

Hm... Il imaginait si bien sa langue rapeuse se déplacer lentement sur la chair fraiche de l’adolescent, planter doucement ses crocs dans un cou tendrement offert… Mais ne tergiversons pas, suivons plutôt notre chaton dans les rues de Namimori, lui-même suivant un certain chef du comité de discipline .

Il fallait qu’il lui parle, qu’il se montre à lui, qu’il lui dise son amour, il ne pouvait pas rester là, sans rien, faire, et le suivre comme une midinette enamourachée qui n’a rien trouver de mieux à faie que de stalker le pauvre bonhomme.

Le feu passa au vert juste au moment où ça lui traversait l’esprit, et il se trouva vite sur le même trottoire que son chevalier, il courrut sur les quelques mètres qui les séparaient, lui attrapa la main, le tourna fasse à lui, et après avoir repris son souffle, ayant, dans un éclair de lucidité, opté pour un language universel –ne sachant aps dans quel pays il pouvais se trouver.- déclara :

"Hello, I love you, won't you tell me your name ?"

*Salut, je t'aime, ne me diras-tu pas ton nom ?
Revenir en haut Aller en bas
 

un amour suicidaire ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» L'amour dans Bilbon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reborn Origins :: ► Namimori :: ● Rues-